NOUVELLES
01/05/2017 11:57 EDT

Cauchemar aux Bahamas : poursuite de 100 millions $ contre le festival Fyre

Un important recours collectif a été lancé en Californie contre Ja Rule et Billy McFarland, les organisateurs du Fyre Festival, qui devait avoir lieu le week-end dernier aux Bahamas, mais qui a été abruptement annulé vendredi.

Le Fyre Festival devait avoir lieu les 28-30 avril et 5-7 mai aux îles Exumas, un archipel des Bahamas, avec en vedette Blink-182, Major Lazer, Kaytranada, Disclosure et Skepta. Près de 6000 festivaliers devaient y assister, mais le nombre de billets vendus est inconnu.

Les organisateurs du festival avaient promis des « délices culinaires et du luxe ». Le prix des billets variait entre 1000 et 125 000 dollars. De mauvaises surprises attendaient cependant les premiers festivaliers qui ont mis le pied sur l’île jeudi : un manque d’hébergement, de la nourriture inadéquate et une désorganisation générale.

L’avocat Mark Geragos a officialisé le recours dimanche au nom du plaignant Daniel Jung, qui demande 5 millions de dollars en dommages pour fraude alléguée, rupture de contrat, violation de l’accord de bonne foi et fausses déclarations.

Daniel Jung, qui a déboursé 2000 dollars pour le festival, se plaint « d’avoir survécu grâce à de maigres rations, soit que du pain et une tranche de fromage ». Il a essayé « d’échapper aux éléments dans le seul abri fourni par la défense : des petites tentes de l’Agence fédérale des situations d’urgence (FEMA) ».

La poursuite pourrait inclure plus de 150 plaignants qui exigeraient au moins 100 millions de dollars de dédommagements. Mark Geragos tentera cette semaine de joindre des festivaliers intéressés par le recours.

De son côté, les Bahamas envisagent également de poursuivre les organisateurs du Fyre Festival. Son ministère du Tourisme est « extrêmement déçu » de la tournure des événements, et le gouvernement bahamien a fermé le site du festival.

Les réseaux sociaux pris d’assaut par les plaignants

Au lieu de publier d’agréables photos de mélomanes sous le soleil des Bahamas, les festivaliers du Fyre ont laissé aller leur colère sur les réseaux sociaux.

Des photos de tentes blanches qui ressemblent à des « casques de Stormtrooper » (de Star Wars), des constructions en contreplaqué inachevées et des sandwiches mous au fromage ont plutôt pullulé sur Facebook, Twitter et Instagram.

Les gens ont décrit l’hébergement du festival comme étant une « désastreuse ville de tentes » et un « camp de réfugiés »

La plupart des vedettes qui devaient jouer au Fyre Festival ont annulé leur présence, en affirmant qu’ils n’avaient pas été payés.

Les excuses du Fyre Festival

Sur le site du Fyre Festival samedi, Billy McFarland, l’un des organisateurs de l’événement musical, a promis un remboursement complet et que les festivaliers seraient contactés directement pour plus de détails. Il propose aussi de leur remettre des billets VIP pour la prochaine édition du festival.

Le rappeur Ja Rule s’est confondu en excuses sur Twitter. « Je voulais que ce soit un merveilleux événement. Ce n’était pas une arnaque comme tout le monde le rapporte. Je m’excuse vraiment, car ce n’est pas ma faute », a-t-il écrit.