NOUVELLES
01/05/2017 03:59 EDT | Actualisé 01/05/2017 04:01 EDT

La Caisse de dépôt prête 107 millions $ à Potentia Renewables

PC

La Caisse de dépôt et placement du Québec a annoncé lundi avoir prêté 107 millions $ au producteur d'énergie solaire indépendant Potentia Renewables.

Cette entreprise torontoise compte actuellement 569 installations - des parcs solaires répartis sur les toits d'école, de bâtiments commerciaux et de sites industriels - produisant une capacité totale de 97 mégawatts, ce qui lui permettrait d'alimenter en électricité environ 12 000 foyers par année.

La transaction annoncée lundi permet à l'investisseur institutionnel d'augmenter sa participation dans le secteur de l'énergie solaire, qu'elle estime "actuellement marqué par une forte croissance". La Caisse est déjà partenaire dans des projets d'énergie solaire ailleurs au Canada et en Inde.

Puisque l'électricité produite par les panneaux de Potentia est vendue en vertu de conventions d'achat d'énergie sur 20 ans, l'entreprise s'assure de revenus stables à long terme à des coûts relativement fixes, a souligné l'investisseur institutionnel.

Le financement allongé lundi par la Caisse de dépôt et placement sera réservé à de nouveaux projets de Potentia.

La Caisse avait déjà investi dans l'entreprise en 2014, ce qui avait permis de construire un projet de production d'énergie solaire aujourd'hui en activité.

"En plus d'accroître l'accès à de l'énergie verte, cette transaction illustre bien l'importance pour la Caisse d'investir dans des actifs produisant des rendements durables et bien enracinés dans un secteur porteur", a expliqué dans un communiqué le premier vice-président aux revenus fixes de la Caisse, Marc Cormier.

L'implication de la Caisse dans les industries d'énergies propres compte aussi des investissements dans des projets d'énergie éolienne en Amérique du Nord et en Europe occidentale.

LIRE AUSSI :

» La Caisse a regagné la confiance du public, croit son numéro deux qui quitte

» Sabia sera à la tête de la Caisse de dépôt pour les quatre prochaines années