POLITIQUE
30/04/2017 01:15 EDT | Actualisé 30/04/2017 01:15 EDT

Les Néo-Écossais iront aux urnes le 30 mai

Nova Scotia Liberal Party leader Stephen McNeil waves to supporters after his majority election win in the Nova Scotia provincial election in Bridgetown, Nova Scotia October 8, 2013. 

REUTERS/Devaan Ingraham (CANADA - Tags: POLITICS ELECTIONS PROFILE)
Davaan Ingraham / Reuters
Nova Scotia Liberal Party leader Stephen McNeil waves to supporters after his majority election win in the Nova Scotia provincial election in Bridgetown, Nova Scotia October 8, 2013. REUTERS/Devaan Ingraham (CANADA - Tags: POLITICS ELECTIONS PROFILE)

Les Néo-Écossais ont rendez-vous avec les urnes, le mardi 30 mai.

Le premier ministre provincial Stephen McNeil a déclenché des élections générales qui se dérouleront à cette date.

Accompagné de sa famille, M. McNeil a rencontré le lieutenant-gouverneur John James Grant en début d'après-midi, dimanche.

Il est sorti tout sourire de la résidence officielle du lieutenant-gouverneur. Lorsque les journalistes lui ont demandé si M. Grant avait accepté de dissoudre la législature, le premier ministre a répondu: "il a dit oui."

Dans un communiqué de presse publié par le gouvernement, M. McNeil a encouragé "tous les Néo-Écossais à exercer leur droit de vote démocratique".

Les libéraux seront à la recherche d'un deuxième mandat consécutif, eux qui sont arrivés au pouvoir en 2013.

À la dissolution, les libéraux détenaient 34 des 51 sièges de l'Assemblée législative; les progressistes-conservateurs en comptaient dix et les néo-démocrates en avaient cinq. Un dernier siège était occupé par un indépendant. Une circonscription était sans élu.

À VOIR AUSSI

LIRE AUSSI:

» Macron et Le Pen qualifiés pour le second tour

» 6 questions pour comprendre les enjeux de la présidentielle française

» Présidentielle française: l'essentiel des programmes de Le Pen et Macron


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter