NOUVELLES
28/04/2017 06:02 EDT | Actualisé 28/04/2017 06:20 EDT

Russie: un ancien responsable anticorruption condamné à 22 ans de prison

La justice russe a condamné un ancien haut responsable de la lutte anticorruption à 22 ans de prison dans une affaire d'abus de pouvoir que son avocat a dénoncée vendredi comme montée de toutes pièces.

L'ancien chef du service anticorruption du ministère de l'Intérieur, Denis Sougrobov, a été condamné jeudi par un tribunal moscovite pour abus de pouvoir et pour avoir mis en place avec ses collègues un "groupe criminel" qui piégeait de hauts responsables russes en les poussant à la corruption.

Ses co-accusés, comme lui agents du ministère de l'Intérieur, ont été condamnés à de lourdes peines allant de 17 à 20 ans de prison. Un homme d'affaires lié à l'affaire a également écopé de 4 ans de prison.

M. Sougrobov et les autres suspects avaient été arrêtés en 2014 après avoir tenté de piéger un officier des services spéciaux (FSB), mais leur piège s'est retourné contre eux.

Se faisant passer pour des hommes d'affaires, les policiers avaient proposé à l'officier du FSB de le payer pour qu'il assure leur protection, selon les médias russes. Mais l'officier des services spéciaux, au courant de la machination, a fait arrêter M. Sougrobov et ses complices présumés.

Parmi les victimes du groupe figuraient notamment le directeur d'un hôpital, le président du conseil d'administration d'une entreprise de nanotechnologies et le chef de l'administration d'une grande ville russe.

L'avocat de M. Sougrobov, Edouard Issetski, a pour sa part assuré à l'AFP que son client avait été lui-même piégé afin de l'empêcher de mener à bien son travail de lutte contre la corruption.

"Ces personnes travaillaient honnêtement pour défendre les intérêts de l'Etat et de la société et c'est ce qu'ils ont reçu en échange", a-t-il assuré, ajoutant que son client allait faire appel de la décision.

del-pop/kat/lpt