NOUVELLES
28/04/2017 12:33 EDT | Actualisé 28/04/2017 16:52 EDT

Montréal veut devenir la métropole de la réconciliation avec les Autochtones

MONTRÉAL — La Ville de Montréal lance un processus de réconciliation avec les peuples autochtones.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, en compagnie du chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, et plusieurs autres chefs autochtones, ont annoncé vendredi le lancement de cette démarche conjointe qui vise à faire de Montréal la «métropole de la réconciliation».

Le maire n'a d'ailleurs pas hésité à souhaiter la bienvenue aux représentants des Premières Nations en reconnaissant que la rencontre se tenait sur un territoire autochtone non cédé, ce qui est le cas de Montréal.

M. Coderre a du même coup annoncé la création d'un poste de commissaire aux affaires autochtones, dont le rôle sera en grande partie d'assurer un suivi et de faire les liens entre les différents intervenants touchés par les dossiers autochtones. Le budget consacré à ce nouveau poste n'a pas été dévoilé.

La démarche de réconciliation, elle, sera soutenue par un budget de 340 000 $, dont la distribution reste à préciser, mais une part de la somme ira à la formation d'employés municipaux aux réalités autochtones.

Denis Coderre a précisé que cette formation s'adressera notamment à des employés tels que les policiers du SPVM, des intervenants sociaux et ceux qui oeuvrent en habitation, par exemple.

La Ville annonce également que ses armoiries seront redessinées afin d'y reconnaître la présence des Premières Nations. Ces armoiries, conçues en 1938, symbolisent l'origine des principaux groupes ethniques constituant la population de Montréal. On y retrouve le lys, la rose, le chardon et le trèfle irlandais, qui signalent, respectivement, les présences française, anglaise, écossaise et irlandaise.

L'omission de la présence autochtone sera ainsi corrigée et Montréal entend dévoiler les nouvelles armoiries le 13 septembre prochain à l'occasion de la célébration de la Déclaration sur les droits des peuples autochtones des Nations unies.