NOUVELLES
28/04/2017 11:09 EDT | Actualisé 28/04/2017 16:59 EDT

Maria Sharapova poursuit sur sa lancée à Stuttgart

Le retour au jeu de Maria Sharapova, contrainte à demeurer sur la touche durant 15 mois pour avoir fait usage de meldonium, se déroule à merveille. La Russe a atteint vendredi le carré d'as au tournoi de Stuttgart, en Allemagne.

Sharapova a engrangé une troisième victoire d'affilée, cette fois-ci par un pointage de 6-3 et 6-4 contre l'Estonienne Anett Kontaveit, 73e au classement de la WTA.

La joueuse de 30 ans retrouve confiance en elle depuis qu'elle a renoué avec la compétition, mercredi. Elle a affiché moins de nervosité et a davantage varié ses coups, deux signes qui démontrent qu'elle est sur la bonne voie.

« Je suis arrivée ici sans savoir vraiment à quoi m'attendre, a-t-elle avoué après sa victoire. Je voulais d'abord retrouver mes repères. »

Sharapova, 30 ans, n'a pas perdu une seule manche à Stuttgart. Elle a profité de cinq de ses six occasions de bris face à Kontaveit, issue des qualifications.

« Physiquement, je suis très bien. J'ai eu beaucoup de temps pour me préparer. Aujourd'hui, j'ai plutôt bien servi et j'ai gagné mes services, ce qui m'a donné confiance », a-t-elle enchaîné.

L'ancienne première raquette mondiale, titrée dans chacune des quatre étapes du grand chelem, se rapproche déjà d'un haut niveau de jeu. Et elle gère bien la pression.

Sharapova est notamment restée insensible aux critiques récurrentes de certaines joueuses du circuit, qui digèrent mal son retour et les invitations qu'elle a reçues pour des tournois d'envergure, tels que Stuttgart, Rome et Madrid, sans devoir passer par l'étape des qualifications.

La « Tsarine » se mesurera en demi-finales à la Française Kristina Mladenovic.

L'enjeu de ce duel sera considérable pour Sharapova, qui espère obtenir le nombre de points nécessaires pour participer aux qualifications de Roland-Garros, au cas où la Fédération française de tennis (FFT) prenne la décision de ne pas lui offrir un laissez-passer pour le tableau principal.

Les organisateurs du deuxième tournoi du grand chelem de la saison doivent établir la liste des joueuses quatre semaines avant le lancement des hostilités. Sharapova devra fort probablement accéder à la finale, et peut-être même enlever les honneurs de la compétition allemande pour sécuriser son plan B : une présence aux qualifications.