NOUVELLES
28/04/2017 09:15 EDT | Actualisé 28/04/2017 16:51 EDT

Le prix du pétrole permet à Exxon de plus que doubler son profit au 1er trim.

IRVING, Texas — Exxon a plus que doublé son bénéfice au premier trimestre, la hausse du cours du pétrole brut ayant magnifié les réductions de coûts faites par l'entreprise lorsque les prix de l'énergie culbutaient.

La société d'Irving, au Texas, a engrangé un bénéfice de 4,01 milliards $ US, soit 95 cents US par action, pour son plus récent trimestre. En comparaison, son bénéfice avait été de 1,81 milliard $ US, ou 43 cents US par action, pendant la même période l'an dernier. C'est la première fois qu'Exxon améliore son résultat trimestriel d'une année à l'autre depuis le troisième trimestre de 2014 — alors que le prix du pétrole amorçait un plongeon qui le mènerait sous la barre des 30 $ US le baril.

Les analystes visaient un bénéfice par action de 85 cents US, selon les prévisions recueillies par Zacks Investment Research. Exxon ne divulgue pas de résultat ajusté pour exclure les éléments non récurrents, par exemple les gains attribuables à des ventes d'actifs. Les revenus d'Exxon ont bondi à 63,29 milliards $ US, comparativement à 48,71 milliards $ US un an plus tôt. Les analystes attendaient un meilleur chiffre d'affaires, de 64,35 milliards $ US.

La situation était semblable du côté de Chevron, une rivale d'Exxon, qui a affiché vendredi un bénéfice de 2,7 milliards $ US, renversant la perte de 725 millions $ US de la même période l'an dernier. Exxon a réduit ses dépenses en immobilisations de 19 pour cent au plus récent trimestre, alors que Chevron les a réduites de 30 pour cent. Les deux entreprises ont en outre commencé à faire fonctionner des projets qui étaient en préparation depuis des années, et qui contribuent maintenant à leurs revenus.

Le baril de pétrole brut se négociait vendredi aux environs de 49 $ US. Ce prix, environ la moitié de ce qu'il était en juin 2014, représente une amélioration par rapport au premier trimestre de l'an dernier, une période pendant laquelle il a brièvement glissé sous les 30 $ US. Une entente sur la réduction de la production des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a permis au prix du baril de grimper au-dessus de la barre des 50 $ US. Cependant, une augmentation de l'activité de forage aux États-Unis et certaines interrogations quant à la durée de l'accord de réduction de production de l'OPEP ont fait reculer les prix en avril.

Le nouveau chef de la direction d'Exxon, Darren Woods, a indiqué le mois dernier que l'entreprise augmenterait sa production et qu'elle avait toute une gamme de projets pour s'ajuster à n'importe quel niveau de prix du pétrole et du gaz naturel. M. Woods a été nommé au plus haut poste de direction de la pétrolière en janvier après que son prédécesseur, Rex Tillerson, eut été nommé secrétaire d'État par Donald Trump, alors président désigné des États-Unis.