NOUVELLES
28/04/2017 11:10 EDT | Actualisé 28/04/2017 16:53 EDT

Est-ce qu'Anthony Joshua est le prochain grand boxeur poids lourd?

LONDRES — Anthony Joshua portera les espoirs d'une nation sur ses épaules quand il se frottera au redoutable poids lourds Wladimir Klitschko, samedi.

Ajoutez à cela les 90 000 spectateurs qui rempliront le Wembley Stadium pour assister au gala et vous obtenez un impressionnant casse-tête pour le pugiliste qui est né l'année où Klitschko s'est lancé en boxe.

Le fait que Joshua prenne toute cette pression avec autant de flegme en dit long sur ses chances de devenir le prochain grand nom de la boxe.

«Ce n'est pas compliqué: je vais gagner», a laissé tomber Joshua.

Seulement cinq ans après avoir raflé la médaille d'or chez les poids lourds aux Jeux olympiques de Londres, Joshua (18-0, 18 K.-O.) fera face à Klitschko (64-4, 53 K.-O.) dans un combat qui fait saliver les amateurs de boxe et qui pourrait bien révéler ce que sera l'avenir de la boxe.

Il y a d'un côté la jeunesse contre l'expérience, la sagesse du ring contre la vitesse et la puissance pure. Il s'agit aussi du plus important combat chez les lourds depuis plus de 10 ans, un combat si intéressant que pas une, mais deux chaînes américaines — Showtime et HBO — le présenteront.

Un autre boxeur aurait pu se laisser déséquilibrer par l'ampleur du moment. Joshua semble plutôt en apprécier chaque instant — et vouloir en vivre plusieurs autres du genre.

«Il ne s'agit qu'un autre gars et moi qui allons s'échanger des coups et le meilleur va gagner, a dit le Britannique. Le 29 avril n'est qu'un pas de plus vers la consécration.»

Les preneurs aux livres le croient: Joshua est favori à 2 contre 1 pour l'emporter et défendre pour une troisième fois son titre de l'International Boxing Federation (IBF). Après seulement 18 combats professionnels , Joshua est déjà une immense vedette au Royaume-Uni et possiblement sur la voie rapide vers la consécration à laquelle il aspire.

«Je crois que c'est ma destinée, a-t-il indiqué. Je suis fait pour cela.»

C'est la première fois que le vétéran Klitschko, 41 ans, se rappelle être le négligé en vue d'un combat, mais avec raison: il a été invaincu pendant 11 ans, remportant 22 combats consécutifs avant que Tyson Fury ne prenne sa mesure dans un combat décousu, en 2015.

De son côté, Joshua vient d'inscrire un spectaculaire K.-O. au troisième round de son affrontement face à Eric Molina et n'a jamais dépassé le septième round jusqu'ici. À 27 ans, il est aussi de 14 ans le cadet de l'Ukrainien, qui a accusé son âge face à Fury.

«La jeunesse est une belle chose à avoir, a déclaré Freddie Roach, qui a déjà été l'entraîneur de Klitschko. Il s'agit du plus sérieux test de Joshua. S'il le passe avec succès, la route s'ouvrira devant lui.»

S'il s'agit d'un gros test, les deux boxeurs le sont également. Les deux hommes mesurent six pieds, six pouces et dispose tous deux du genre de puissance qui pourrait faire en sorte que le combat se termine bien avant la limite des 12 rounds. Joshua a fait osciller le pèse-personne à 250,1 livres à la pesée de vendredi, tandis que Klitschko ne fait «que» 240,5 livres.

La faiblesse de Joshua pourrait résider dans le fait qu'il ne soit jamais monté dans le ring face à un adversaire de la trempe de Klitschko, également médaillé d'or olympique, mais aux Jeux d'Atlanta, en 1996.

«Je suis très, très chanceux de pouvoir compter sur un adversaire comme Joshua, a déclaré Klitschko à l'Associated Press. Soit il est extraordinaire, soit je le suis toujours. C'est cette interrogation au sujet des deux boxeurs à l'affiche qui fait que ce soit un combat si intéressant pour les amateurs.»

Klitschko, qui a souvent été critiqué pour la posture défensive qu'il a adoptée après avoir été mis K.-O. par Lamont Brewster il y a 13 ans, dit maintenant réaliser que plusieurs amateurs ne se sont pas ligués derrière lui malgré sa domination de la division pendant 10 ans. Il a juré de changer sa façon de faire face à Joshua et il a passé des semaines en camp d'entraînement, en Autriche, obsédé à l'idée de remporter ce qui deviendra, selon lui, son combat signature.

«C'est devenu plus excitant depuis que je ne suis plus au sommet, a-t-il admis. Ce n'est pas aussi ennuyeux que ça l'a été pendant toutes ces années. Vous pouvez m'aimer ou me détester, mais je comprends que les gens trouvent ennuyeux qu'un boxeur domine la division.»

En plus du titre de l'IBF détenu par Joshua, les deux hommes tenteront également de mettre la main sur les titres vacants de la World Boxing Association (WBA) et de l'International Boxing Organization (IBO).