NOUVELLES
28/04/2017 08:31 EDT | Actualisé 28/04/2017 16:54 EDT

Dix mille fonctionnaires tanzaniens sont congédiés pour avoir menti

DODOMA, Tanzanie — Le président tanzanien John Magufuli a congédié vendredi près de 10 000 fonctionnaires qui auraient falsifié leurs qualifications académiques pour obtenir leur poste.

Les fonctionnaires ont 15 jours pour s'en aller, faute de quoi ils seront passibles de peines pouvant atteindre sept ans de prison.

S'exprimant dans la capitale, Dodoma, M. Magufuli a dit que les 9932 fonctionnaires sont des «voleurs» et leur a ordonné de «disparaître immédiatement de leur poste de travail».

Ces bureaucrates avaient été pointés du doigt par une enquête indépendante lancée pour évaluer la validité des dossiers académiques des fonctionnaires de la Tanzanie.

Cette évaluation a été effectuée dans la foulée d'une autre enquête concernant des employés inexistants payés par l'État.

Les efforts de lutte à la corruption de M. Magufuli ont été louangés depuis son élection en 2015. La corruption est endémique en Tanzanie.