NOUVELLES
28/04/2017 08:11 EDT | Actualisé 28/04/2017 08:40 EDT

Des combats entre opposants au régime font 40 morts près de Damas (OSDH)

De violents combats ont opposé vendredi des rebelles et des jihadistes près de Damas, faisant au moins 40 morts et 70 blessés, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

"Des affrontement ont débuté vendredi matin entre (le groupe rebelle) Jaïch al-Islam d'une part et (le groupe jihadiste) Fateh al-Cham allié (aux rebelles de) Faylaq al-Rahmane d'autre part", a indiqué l'OSDH.

"Il y a eu au moins 15 morts chez Jaïch al-Islam et 23 chez ses adversaires, alors que 2 civils ont été tués", selon l'OSDH, qui a précisé qu'il y avait au moins 70 blessés.

D'après l'Observatoire, c'est Jaïch al-Islam, puissante faction d'inspiration salafiste soutenue par l'Arabie saoudite, qui a attaqué les positions du Front Fateh al-Cham, l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda, et les islamistes de Faylaq al-Rahmane, appuyés par le Qatar et la Turquie.

Ces affrontements se déroulent dans plusieurs localités à l'est de Damas, notamment Erbine et Kafar Batna, selon l'OSDH qui n'a pu en préciser les causes.

Jaïch al-Islam a accusé dans un communiqué le Front Fateh al-Cham de "pratiquer en permanence l'escalade en coupant les routes, en agressant ses renforts et en les insultant".

Selon le groupe salafiste, la dernière agression a eu lieu jeudi soir quand Fateh al-Cham a arrêté ses renforts qui se dirigeaient vers Qaboun où des combats l'opposent aux forces du régime. "C'est pourquoi nous avons riposté", a expliqué le groupe Jaïch al-Islam.

Le groupe Faylaq al-Rahmane a démenti ces accusations.

En mai 2016, des combats entre les mêmes protagonistes avaient déjà fait plus de 500 morts.

rh/sk/bpe