NOUVELLES
28/04/2017 16:58 EDT | Actualisé 28/04/2017 16:59 EDT

Christy Clark commet une gaffe lors d’un événement public

Une interaction entre la candidate du Parti libéral, Christy Clark, et une électrice est en train de devenir virale sur les réseaux sociaux. Le terme #IamLinda fait partie, vendredi, des références les plus partagées sur Twitter à Vancouver.

La scène, filmée jeudi, montre la chef du Parti libéral en campagne en compagnie des médias dans une épicerie de North Vancouver.

Une femme, Linda, se présente à Christy Clark et lui dit qu'elle ne votera jamais pour elle.

La chef du Parti libéral ne la laisse pas terminer, lui dit qu'elle n'a pas à le faire, que c'est pour cette raison que la démocratie existe et poursuit rapidement son chemin.

La vidéo, qui dure quelques secondes, a rapidement été partagée sur les réseaux sociaux. Elle a même inspiré le mot-clic #IamLinda, du nom de cette électrice, une sympathisante néo-démocrate.

Pour certains commentateurs, la première ministre sortante a démontré qu’elle ne s’intéressait pas aux électeurs.

D’autres ont fait part, à travers le mot-clic, de leur fatigue après 16 ans de règne libéral et ce qu’ils considèrent être des inégalités croissantes.

Le candidat néo-démocrate Nicholas Simons, qui connaît Linda, a quant à lui écrit qu'il avait travaillait pour elle.

Pour l'ancien organisateur politique Stéphan Viau, l’équipe du Parti libéral a commis un faux pas qui pourrait lui coûter cher.

« Elle aurait pu utiliser les mêmes propos, mais en la regardant droit dans les yeux et lui demander à la rigueur pourquoi étant donné que c’était filmé, explique-t-il. Mais l’erreur principale relève de l’organisation et de ses stratèges qui n’ont pas prévu aller préparer le terrain à son arrivée. »

Selon le stratège, à 10 jours des élections provinciales et à la veille du vote anticipé, l’événement pourrait lui faire perdre de précieuses voix.

Ce genre d’événements-là, qu’on le veuille ou non, dans les campagnes électorales, ont plus d’impact que tout discours sur le contenu en tant que tel. Ça véhicule l’image d’une première ministre sortante qui manque de respect envers une électrice.

Stéphan Viau, ancien organisateur politique

Invitée à commenter à la suite de la diffusion de la vidéo, Christy Clark a indiqué que c’était son droit. « Et elle a dit qu’elle n’avait pas voté pour moi la dernière fois. Elle n’a jamais voté libéral, ne le ferait jamais et qu’elle n’allait pas encore voter pour moi. »

La chef du Parti libéral a ajouté qu’elle concentrait ses énergies à tenter de convaincre les électeurs indécis.