NOUVELLES
27/04/2017 12:38 EDT | Actualisé 27/04/2017 16:04 EDT

Un boycottage publicitaire de YouTube nuirait à Google et Alphabet

SAN FRANCISCO — L'incapacité de YouTube à faire en sorte que les publicités de grandes marques ne soient pas accolées à des vidéos de mauvais goût menace de transformer l'étoile montante de la famille numérique de Google en mouton noir.

Il est difficile de prédire si la récente campagne de boycottage de YouTube sera de courte durée. Mais si elle devait s'étirer, elle marquerait le début d'une période de ralentissement pour le service de vidéo en ligne, ce qui nuirait à la croissance de Google et de sa société mère, Alphabet.

Les résultats trimestriels d'Alphabet, dévoilés jeudi, donnent cependant quelques indices à ce sujet. Les grands annonceurs n'ont pas commencé à retirer leurs publicités de YouTube avant la fin du trimestre, et la société a pu dégager un bénéfice de 5,4 milliards $ US, en hausse de 29 pour cent. Ses revenus ont grimpé de 22 pour cent à 24,8 milliards $ US.

Mais les déboires de YouTube pourraient commencer à laisser des marques dans les trimestres à venir, lorsque les annonceurs plus frileux réduiront leurs dépenses sur le plus grand site internet de vidéo au monde.

Le bénéfice net par action de la société établie à Mountain View, en Californie, a atteint 7,73 $ US par action au plus récent trimestre. Ce chiffre était supérieur aux attentes des analystes, qui visaient un profit par action de 7,48 $ US, selon les prévisions recueillies par Zacks Investment Research.

En soustrayant les commissions publicitaires, le chiffre d'affaires d'Alphabet s'est établi à 20,1 milliards $ US, ce qui était également supérieur aux attentes des analystes. Ces derniers estimaient que les revenus nets seraient de 19,7 milliards $ US.