NOUVELLES
27/04/2017 04:25 EDT | Actualisé 27/04/2017 04:40 EDT

Syrie: raids sur des hôpitaux en zone rebelle, 10 morts (OSDH, AFP)

Dix personnes, dont deux bébés en couveuse, ont péri jeudi après des raids aériens sur deux établissements sanitaires dans le nord-ouest rebelle de la Syrie, le correspondant de l'AFP constatant des salles d'hôpital jonchées de gravats.

Par ailleurs, neuf autres personnes, dont cinq enfants, ont péri dans d'autres frappes sur différents villages de la même région, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

C'est la troisième fois en moins d'une semaine que des établissements sanitaires dans la province rebelle d'Idleb (nord-ouest), tenue par des rebelles et des jihadistes, sont visés par des frappes aériennes.

D'après l'OSDH, "des avions vraisemblablement russes ont mené jeudi à l'aube quatre raids successifs sur un hôpital à la périphérie du village de Deir Charqi", dans le sud de la province d'Idleb.

"Six civils aux urgences ont été tués, dont deux bébé en couveuse, après la destruction du générateur d'oxygène de l'établissement", a précisé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

Le correspondant de l'AFP a vu au moins une couveuse détruite par terre, des salles et des couloirs remplis de gravats, avec des lits et des équipements empoussiérés ou endommagés.

Dans une salle, un mur s'est effondré sur une étagère de médicaments et dans une autre, du matériel était entassé pêle-mêle après les raids.

Plus tard dans la journée, des raids, "vraisemblablement russes" également selon l'OSDH, ont tué "quatre membres du personnel médical" d'un dispensaire à Maarzita, dans le sud de la province d'Idleb.

Samedi, cinq personnes avaient été blessées dans un raid aérien sur hôpital de campagne dans cette même province, selon l'OSDH, qui n'avait pas pu préciser si c'était le fait de l'aviation syrienne ou russe.

Et mardi, un hôpital a été frappé dans le nord-ouest de la province, le mettant hors service.

La province d'Idleb, qui échappe depuis 2015 à l'armée syrienne, est régulièrement bombardée par le régime et son allié russe.

Le conflit syrien a fait plus de 320.000 morts et des millions de déplacés depuis son déclenchement en mars 2011.

ohk-ram/sk/cmk