NOUVELLES
26/04/2017 21:08 EDT | Actualisé 27/04/2017 01:22 EDT

Le président Donald Trump ne sortira pas de l'ALÉNA, il veut plutôt renégocier

WASHINGTON — Le président Donald Trump a déclaré aux dirigeants du Mexique et du Canada qu'il ne sortira pas de l'Accord de libre-échange nord-américain.

La Maison-Blanche en a fait l'annonce surprise, mercredi, dans une lecture des appels téléphoniques entre le président et ses homologues canadiens et mexicains.

La Maison-Blanche a affirmé que le président «avait accepté de ne pas mettre fin à l'ALÉNA en ce moment».

Au lieu de cela, le président mexicain Enrique Peña Nieto et le premier ministre canadien Justin Trudeau «ont convenu de procéder rapidement, selon les différentes procédures internes, à la renégociation» de l'accord commercial «au bénéfice des trois pays».

Donald Trump a plusieurs fois tenu responsable l'ALÉNA pour les pertes d'emplois aux États-Unis.

Le président a dit croire que «la renégociation rendra les trois pays plus forts et meilleurs».

Du côté d'Ottawa, l'attaché de presse du premier ministre a confirmé dans un courriel que Justin Trudeau s'était entretenu avec le président Trump mercredi soir.

«Les deux dirigeants ont poursuivi leur dialogue sur les relations commerciales (entre le Canada et les États-Unis), le premier ministre insistant sur l'importance d'axer nos relations commerciales sur la stabilité et la croissance de l'emploi», a précisé Cameron Ahmad.

Le gouvernement mexicain a aussi confirmé qu'Enrique Peña Nieto et Donald Trump s'étaient entretenus, dans un communiqué publié mercredi soir.

«Les dirigeants ont convenu de l'utilité de maintenir l'Accord de libre-échange nord-américain et de travailler ensemble avec le Canada pour mener une renégociation qui profitera aux trois pays», peut-on lire dans le communiqué.