NOUVELLES
27/04/2017 09:20 EDT | Actualisé 27/04/2017 17:04 EDT

Israël aurait attaqué une base militaire syrienne près de Damas

BEYROUTH — Des missiles israéliens seraient tombés sur une base militaire syrienne près de Damas.

L'explosion a été si puissante qu'elle a été ressentie à une distance de 15 kilomètres.

L'armée syrienne a accusé Israël de chercher à «remonter le moral des groupes terroristes» — le terme que le régime de Bachar el-Assad utilise pour désigner les rebelles qui luttent pour le renverser.

Israël semble multiplier les frappes en Syrie et maintient qu'il a le droit d'empêcher Damas de transférer des armes au groupe militant libanais Hezbollah, de son côté de la frontière.

Le Hezbollah est un allié indéfectible du régime Assad.

Un ministre israélien a refusé de commenter l'incident, mais a dit qu'une telle frappe correspondrait à la politique mise en place pour empêcher les transferts d'armes.

L'agence de presse officielle syrienne SANA rapporte que les missiles ont été tirés depuis les plateaux du Golan, qu'Israël occupe à environ 60 kilomètres au sud de Damas. Ils seraient tombés sur un aéroport utilisé aussi bien par l'armée que par les civils. SANA fait état de plusieurs explosions et de dégâts matériels, mais d'aucune victime. On ne sait pas comment il a été déterminé que les missiles étaient israéliens.

Une station de radio associée au Hezbollah affirme que des réservoirs de carburant et un entrepôt près de l'aéroport ont été détruits.

L'armée israélienne a annoncé un peu plus tard que son système de défense antiaérien avait intercepté, au-dessus du Golan, un projectile qui arrivait de Syrie.