Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'immobilier à Montréal, un marché distinct (VIDÉO)

Contrairement à Vancouver et Toronto il n'y a pas de bulle immobilière à Montréal. Le marché immobilier s'y porte très bien depuis plusieurs années : le Canada, le Québec et Montréal ont la cote à l'étranger et attirent de plus en plus d'acheteurs.

Les ressortissants chinois ne sont pas les premiers investisseurs étrangers à s'intéresser au marché de Montréal, mais leur nombre est en croissance : en grande partie à cause des bulles de Vancouver et Toronto.

Lu Yi, de l'agence immobiliaire Engel & Völkers, est un courtier immobilier spécialisé dans la clientèle d'origine chinoise. Il fait visiter des maisons à des acheteurs chinois, attirés par les écoles et la qualité de vie différente de Chine. Ils choisissent aussi Montréal à cause des deux langues et des prix.

« C'est une communauté qui aime faire affaire uniquement avec des courtiers immobiliers d'origine chinoise. C'est un lien de confiance, et pour avoir un courtier de confiance, il y a toute une définition, il faut que le courtier ait encore de la famille en Chine », explique Patrice Groleau, propriétaire d'Engel & Völkers.

Les Chinois ne sont pas les premiers acheteurs étrangers au Québec. Viennent d'abord les francophones d'Europe et du Maghreb, et les Américains. Le Québec et Montréal les attirent.

« Le marché est en transformation, nous on sent ce qu'on appelle le Québec dream, on sent qu'il y a une effervescence mondiale de gens qu'ils veulent venir s'établir au Québec », affirme Patrice Groleau.

« Il faut comprendre, la différence qu'on voit pour le Québec versus Toronto ou Vancouver c'est que les gens viennent vraiment ici pour y habiter dans un plan de retraite, ce n'est pas spéculatif, c'est vraiment des gens qui souhaitent habiter le Québec. »

Les derniers chiffres indiquent que le secteur immobilier au Québec demeure en croissance régulière grâce au bon état de l'économie et de l'emploi.

D'après le reportage de Jean-Michel Leprince

INOLTRE SU HUFFPOST

La maison la plus chère du Canada

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.