NOUVELLES
27/04/2017 05:56 EDT | Actualisé 27/04/2017 06:20 EDT

Deux gardes-frontières saoudiens tués à la frontière avec le Yémen

Deux gardes-frontières saoudiens ont été tués jeudi dans l'explosion d'une mine suivie par un tir de roquette en provenance du Yémen, a annoncé le ministère saoudien de l'Intérieur.

Les deux sergents ont trouvé la mort lors d'une patrouille à la frontière dans la province saoudienne de Jazane (sud), a précisé un porte-parole du ministère de l'Intérieur, cité par l'agence officielle SPA.

L'attaque est survenue au lendemain de l'annonce par les autorités saoudiennes de la mise en échec d'une attaque imputée aux rebelles Houthis du Yémen qui, selon Ryad, ont lancé un bateau bourré d'explosifs contre une installation pétrolière de la même province. Le bateau - qui était contrôlé à distance - a été intercepté, a précisé Ryad.

L'Arabie saoudite conduit une coalition arabe sunnite qui intervient au Yémen depuis mars 2015 contre les Houthis, accusés de liens avec l'Iran, et en soutien au président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Les rebelles contrôlent une bonne partie du nord du Yémen et des villes portuaires comme Hodeida sur la mer Rouge.

Les attaques à la frontière ont coûté la vie depuis mars 2015 à plus de 140 soldats et civils du côté saoudien de la frontière.

Depuis l'intervention de la coalition arabe au Yémen, plus de 7.700 personnes, en majorité des civils, ont été tuées et 42.500 blessées dans ce conflit. Toutes les médiations de l'ONU et sept accords de cessez-le-feu ont échoué.

bur-ny/mh/ras/cmk