NOUVELLES
27/04/2017 02:17 EDT | Actualisé 27/04/2017 03:27 EDT

Un passager de Delta Air Lines expulsé d'un vol pour être allé aux toilettes (VIDÉO)

Parfois, quand on a envie de pipi, on est simplement incapable de se retenir. Mais il faut quand même savoir choisir son moment, surtout en avion. Ce passager d'un vol Delta Air Lines l'a appris à ses dépends.

Sa décision de se lever pour aller aux toilettes lui a valu d'être expulsé de son vol.

Kima Hamilton avait pris place à bord de l'avion qui devait le mener d'Atlanta à Milwaukee plus tôt ce mois-ci, lorsqu'il a ressenti une envie pressante, a-t-il raconté au Milwaukee Journal Sentinel.

L'avion était alors immobilisé sur le tarmac et les passagers ont été informés que l'avion était en troisième position dans la file d'attente pour décoller, a écrit la passagère Krista Rosolino sur son blogue.

Kima Hamilton affirme qu'il a été forcé d'acheter un autre billet d'avion pour retourner à Milwaukee.

Comme l'avion ne bougeait pas, Hamilton s'est dit qu'il pouvait bien aller aux toilettes. Toutefois, un agent de bord l'a averti que l'avion perdrait sa place dans la file d'attente s'il le faisait.

À ce moment-là, l'avion était immobilisé depuis environ 30 minutes.

Le passager a donc regagné son siège, mais il a fini par se relever parce que l'envie d'uriner devenait incontrôlable.

«À l'intercom, le pilote a ensuite annoncé que l'avion devrait retourner à la porte de départ pour débarquer un passager», a raconté Hamilton au Milwaukee Journal Sentinel.

Dans une vidéo partagée sur YouTube, on peut voir un agent de bord en train d'expliquer à l'homme qu'il devait quitter l'appareil.

«C'était une urgence. Je devais aller faire pipi, dit-il à l'employé. Je ne pouvais plus me retenir.»

Quand le passager a réclamé une explication, Delta a envoyé un second agent de bord pour lui parler.

Ce dernier lui a expliqué que tous les passagers devaient être assis à leur siège pour que l'avion puisse décoller.

Tous les passagers ont ensuite dû quitter l'avion, selon la blogueuse Krista Rosolino. Ils sont ensuite remontés à bord, sans Hamilton.

«Au final, nous avons perdu des heures à cause d'une visite de 30 secondes aux toilettes», a déploré le mari de la blogueuse en entrevue avec WTMJ-TV.

«Je pense qu'on peut s'entendre pour dire qu'aucune autre industrie ne pourrait se permettre de se comporter ainsi», a-t-il ajouté.

À son retour dans le terminal à l'aéroport d'Atlanta, Kima Hamilton a été accueilli par des agents du FBI. Ceux-ci prévoyaient le placer en état d'arrestation, mais y ont finalement renoncé après avoir entendu sa version des faits et s'être entretenu avec les autres passagers.

Delta Air Lines a remboursé la moitié du prix du billet du passager, mais lui a interdit l'accès au vol. Il a donc dû se procurer un billet de dernière minute auprès d'une autre compagnie aérienne, trois fois plus cher que son billet initial.

Par voie de communiqué, Delta a rappelé qu'il est «impératif que les passagers respectent les consignes du personnel à toutes les étapes du vol, particulièrement lors des moments critiques que sont le décollage et l'atterrissage».

La blogueuse Krista Rosolino, elle, a promis qu'elle ne voyagerait plus jamais avec Delta.

«Je pense que vous avez oublié que vos passagers sont aussi des êtres humains», a-t-elle écrit à l'intention de la compagnie aérienne.

Cet article initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.

LIRE AUSSI:

» Il devait devenir le plus grand lapin du monde, mais décède à bord d'un vol United

» Air Canada: les passagers bloqués au Mexique depuis samedi seront remboursés

» Un avion d'Air Canada perd une roue à Montréal-Trudeau

» United Airlines expulse des futurs mariés en route vers leur mariage