NOUVELLES
27/04/2017 08:09 EDT | Actualisé 27/04/2017 17:04 EDT

Avalanche en Italie: la police enquête sur six personnes

MILAN — Six personnes sont soupçonnées d'homicide involontaire et de voies de fait graves relativement à une avalanche qui a fait 29 morts dans un hôtel italien, rapporte jeudi la presse du pays.

L'agence de presse ANSA dit que les procureurs s'intéressent au président de la région de Pescara, Antonio Di Marco; au maire de Farindola, Ilario Lacchetta; et au directeur de l'hôtel Rigopiano, Bruno Di Tomasso. Deux employés provinciaux et un employé municipal de Farindola sont aussi dans la mire des autorités.

Les procureurs de Pescara ont refusé de commenter. Les médias italiens disent que l'enquête se concentre sur la décision de ne pas évacuer l'hôtel quelques jours avant l'avalanche, en janvier, alors que les chutes de neige atteignaient des quantités jamais vues depuis des décennies.  Au moins huit voitures ont aussi été escortées par les forces de l'ordre jusqu'à l'hôtel la veille de la tragédie, pendant que la neige continuait à tomber.

La liste des suspects n'inclut pas les responsables à qui on a reproché, quelques jours après l'avalanche, de ne pas avoir réagi suffisamment rapidement à la catastrophe.

L'avalanche a enseveli les clients et le personnel de l'hôtel qui attendaient que les chasse-neige dégagent les routes pour leur permettre de s'en aller, après une série de séismes. Deux personnes ont échappé à l'avalanche et neuf autres, dont quatre enfants, ont été retrouvées vivantes par les secouristes.