NOUVELLES
25/04/2017 03:06 EDT | Actualisé 25/04/2017 03:20 EDT

Six membres des forces kurdes irakiennes tués dans des raids turcs

La Turquie a mené des raids aériens dans le nord-ouest de l'Irak mardi, tuant six membres des forces kurdes irakiennes apparemment par accident, une attaque dénoncée comme "inacceptable" par les autorités kurdes irakiennes.

"La mort de ces peshmergas (combattants kurdes irakiens) est regrettable et le raid des avions turcs contre eux est inacceptable", ont indiqué les forces de sécurité kurdes irakiennes dans un communiqué.

"Ces problèmes et ces tensions sont dus à la présence du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan)" dans le secteur des frappes, ont ajouté les peshmergas.

Selon un responsable des peshmergas, l'armée de l'air turque a frappé plusieurs positions sur le mont Sinjar, une région où habite la minorité yazidie, et ciblait en fait une milice yazidie alliée au PKK, parti séparatiste kurde turc considéré par Ankara comme "terroriste".

D'après ce responsable, le général Jabbar Yawar, le raid turc a fait six morts et neuf blessés dans les rangs kurdes irakiens.

Le principal mouvement kurde irakien, au pouvoir à Erbil et qui entretient de bonnes relations avec Ankara, est un rival du PKK.

La milice des Unités de protection des Yazidis (YBS) a confirmé que l'aviation turque avait touché cinq de ses positions dans cette zone.

Les bombardements turcs ont duré trois heures et ont visé entre autres une station radio et des positions militaires à l'ouest et au nord du mont Sinjar, a ajouté le porte-parole des YBS, Zardasht Shingali.

La Turquie a également procédé dans la nuit de lundi à mardi à des bombardements contre des forces kurdes syriennes dans le nord-est de ce pays.

str-sf-ak/jmm/bpe/tp