NOUVELLES
25/04/2017 06:47 EDT | Actualisé 25/04/2017 07:02 EDT

Nastase estime qu'il sera le «vilain garçon» s'il en rajoute sur Williams

BUCAREST, Roumanie — Ilie Nastase a déclaré qu'il serait considéré comme le «vilain garçon» s'il en dit plus au sujet de Serena Williams.

Nastase, le capitaine de l'équipe roumaine de la Fed Cup, a spéculé la semaine dernière au sujet de la couleur de la peau de l'enfant que Williams attend.

Lorsqu'on l'a questionné, mardi, au sujet de la réplique de Williams, Nastase a déclaré à l'Associated Press: «Peu importe ce que je dis, je suis le vilain garçon.»

Nastase a également remis en question la pertinence de rapporter ses commentaires initiaux avant le match de la Fed Cup contre la Grande-Bretagne.

«Pourquoi écrire une nouvelle comme ça? Juste pour créer un scandale? Il y a beaucoup d'autres choses importantes qui se passent», a déclaré Nastase en entrevue téléphonique depuis Budapest, en Hongrie.

Nastase a hérité du surnom «Nasty» pour ses explosions sur le court et son attitude à son apogée dans les années 1970. Mais il décrivait également son jeu, qui lui a valu deux titres du Grand Chelem en simples et plus de 100 titres au circuit de l'ATP. Il est membre du Temple de la renommée du tennis.

Lundi, Williams a écrit sur Instagram qu'elle était déçue «de savoir qu'on vit dans une société où des personnes comme Ilie Nastase peuvent faire des commentaires aussi racistes envers moi et mon enfant à naître.»

Williams est noire. Son fiancé, le cofondateur du site Reddit Alexis Ohanian, est blanc.

Williams a également souligné les «commentaires sexistes envers mes pairs» de Nastase — une référence à son langage abusif à l'endroit de la joueuse britannique Johanna Konta, le capitaine britannique Anne Keothavong et l'arbitre lors d'une rencontre du groupe II pendant le week-end. Il a été expulsé de la renonctre et la Fédération internationale de tennis l'a provisoirement suspendu.

La Roumanie a remporté la confrontation 3-2.

Simona Halep, membre de l'équipe roumaine de la Fed Cup, a précisé qu'elle ne pouvait défendre les propos de Nastase.

«Ce qu'il a fait était mal, a déclaré Halep à Stuttgart pour le Grand Prix Porsche. Je ne sais pas s'il pourra encore être capitaine. Je ne sais pas s'il sera notre capitaine même s'il n'est pas exclu.

«J'ai aimé la façon dont il s'est comporté avec moi sur le court lors du premier match. Il était très positif et il m'a soutenu. Mais la façon dont il a parlé, je n'ai pas aimé et je ne peux l'accepter.»