NOUVELLES
25/04/2017 12:59 EDT | Actualisé 25/04/2017 13:22 EDT

Les femmes mènent le bal de l'augmentation des professeurs dans les universités

MONTRÉAL — Les femmes mènent le bal de l'augmentation des professeurs à plein temps dans les universités, révèle Statistique Canada.

L'organisme fédéral a dévoilé ces chiffres dans sa plus récente étude sur le personnel universitaire pour la période 2016-2017. Soixante-quinze universités sur 112, situées un peu partout au Canada, ont participé à cette enquête spécialisée.

Dans l'ensemble, le nombre de membres du personnel universitaire enseignant à plein temps a connu une légère augmentation de 2,9 pour cent depuis 2010-2011 — la dernière fois que cette étude a été réalisée.

Selon les plus récentes données, 40,2 pour cent des membres du personnel universitaire enseignant à plein temps étaient des femmes, comparativement à 37,6 pour cent en 2010-2011. Elles représentent donc une proportion grandissante du personnel enseignant dans ces institutions.

La majeure partie de l'augmentation du nombre de femmes depuis 2010-2011 a été observée dans les rangs supérieurs, soit aux postes de professeur titulaire (+ 31,4 pour cent) et de professeur agrégé (+ 21,7 pour cent). Même si les hommes restaient plus nombreux que les femmes à occuper de tels postes, le nombre d'hommes occupant un poste de professeur titulaire (+6,5 pour cent) ou de professeur agrégé (+0,5 pour cent) a augmenté à un rythme plus lent que le nombre de femmes.

L'âge médian du personnel universitaire enseignant demeure stable à 51 ans, mais leur salaire médian a augmenté, passant de 92 093 $ en 2010-2011 à 98 400 $ en 2016-2017.