NOUVELLES
25/04/2017 14:30 EDT | Actualisé 25/04/2017 14:44 EDT

Les donateurs internationaux ont promis 1,1 milliard $ US pour le Yémen

GENÈVE, Suisse — Les donateurs internationaux ont promis 1,1 milliard $ US pour le Yémen, a affirmé mardi le secrétaire général des Nations unies, appelant les parties dans les combats à accorder l'accès aux travailleurs humanitaires et à raviver les efforts diplomatiques pour mettre fin au conflit ayant tué plus de 10 000 civils.

Antonio Guterres a conclu une conférence d'un jour sur le Yémen en saluant «la générosité et la solidarité» des gouvernements et de la société civile après deux ans d'un conflit qui enfle dans le pays le plus pauvre du monde arabe.

La conférence, co-commanditée par les Nations unies, la Suisse et la Suède, a permis de porter les engagements à plus de la moitié de l'objectif de 2,1 milliards $ US recherché par l'ONU cette année. Avant la conférence, le financement anticipé se situait à 15 pour cent de l'objectif.

Après des années d'un financement déficient pour le Yémen, M. Guterres a salué des «signaux très encourageants» envers l'atteinte de l'objectif cette année.

Il a ajouté que les promesses devaient désormais se transformer en appuis concrets pour les Yéménites.

La guerre a précipité le Yémen au bord de la famine, anéanti le système de santé, entraîné des violations répandues des droits de la personne et entravé les importations cruciales d'aliments, de matières premières et de produits pharmaceutiques.

«Nous avons en fait besoin dès maintenant de trois choses: accès, accès, accès» des acteurs humanitaires pour qu'ils puissent rejoindre tous les Yéménites démunis, a dit M. Guterres.

Les groupes d'aide souhaitent un meilleur accès aux civils, un plus grand respect du droit international et une interruption des frappes aériennes meurtrières menées par une coalition dirigée par l'Arabie saoudite et appuyée par les États-Unis qui combat les rebelles chiites houthis.

Des responsables de l'ONU affirment que le Yémen vit la plus grave crise humanitaire au monde, alors que 17 millions de personnes souffrent d'insécurité alimentaire et que 7 millions d'entre elles font face à une pénurie alimentaire critique.

Un relevé préliminaire fourni par l'ONU montre que le Royaume-Uni a promis plus de 173 millions $ et l'Arabie saoudite, 150 millions $. Les États-Unis ont dit s'engager à fournir près de 94 millions $ en aide additionnelle, portant son total à 526 millions $ depuis l'exercice financier 2016.