NOUVELLES
25/04/2017 06:16 EDT | Actualisé 25/04/2017 07:02 EDT

Les centres d'accueil de migrants en Grèce et en Italie sont débordés

BRUXELLES — Les centres d'accueil de migrants en Grèce et en Italie sont débordés et ont un besoin urgent de davantage d'experts, ont prévenu mardi des enquêteurs de l'Union européenne.

Ces centres ont été ouverts pour accélérer le traitement des dossiers de ceux qui arrivent en Europe à la recherche d'une meilleure vie, et surtout pour venir en aide aux enfants vulnérables qui voyagent seuls.

Les enquêteurs écrivent dans un nouveau rapport que deux centres de plus seraient nécessaires en Italie et que les installations sur les îles grecques doivent être améliorées.

En Grèce, ajoutent-ils, les centres sont gravement surpeuplés, puisque les arrivées sont toujours plus importantes que les départs. Certains enfants se trouvent dans des «conditions restrictives» depuis plus de trois mois.

L'enquêteur responsable du rapport, Hans Gustaf Wessberg, a dit que ces problèmes doivent être réglés de manière urgente.

Les centres en Grèce et en Italie sont conçus pour traiter les dossiers de quelque 8000 personnes en quelques jours, mais ils en reçoivent régulièrement deux fois plus.

Les enquêteurs soulignent que l'entente entre l'Union européenne et la Turquie, et qui permet l'expulsion vers la Turquie de certains migrants, signifie que les réfugiés restent coincés sur les îles grecques plus longtemps, pendant qu'on étudie leurs dossiers, ce qui transforme les centres en camps.

Le rapport demande à l'UE et à ses membres de fournir un abri et une protection adéquats aux enfants, y compris la présence d'agents de protection de l'enfance dans tous les centres.