NOUVELLES
25/04/2017 11:22 EDT | Actualisé 25/04/2017 11:26 EDT

La parité hommes-femmes atteinte en Cour provinciale du Nouveau-Brunswick

FREDERICTON — Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a nommé cinq femmes à la Cour provinciale, ce qui permettra d'atteindre la parité dans cette instance judiciaire.

De plus, c'est une femme, la juge Jolène Richard, qui deviendra juge en chef de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick en juin.

Le premier ministre Brian Gallant a annoncé mardi la nomination de cinq femmes à la magistrature, ce qui portera à 24 le nombre total de juges à temps plein de la Cour provinciale. Lorsque le juge en chef actuel, Pierre Arsenault, prendra sa retraite le 2 juin, la parité hommes-femmes sera atteinte en Cour provinciale du Nouveau-Brunswick.

Les nouvelles juges sont: Johanne-Marguerite Landry (Caraquet), Joanne Durette (Bathurst), Natalie LeBlanc (Miramichi), Lucie Mathurin (Moncton) et Kelly Ann Winchester (Saint-Jean). Les quatre premières sont diplômées de l'Université de Moncton, alors que Mme Winchester a étudié à l'Université du Nouveau-Brunswick.

Le gouvernement libéral souligne que sept des huit juges qu'il a nommés depuis son arrivée au pouvoir en 2014 sont des femmes.

Le mois dernier, la province voisine de Nouvelle-Écosse a nommé à la magistrature un homme et une femme noirs, une avocate lesbienne et une femme bilingue. Dans cette province, 18 des 38 juges de la Cour provinciale sont des femmes, et cinq sont des Noirs.