NOUVELLES
25/04/2017 03:47 EDT | Actualisé 25/04/2017 04:41 EDT

La campagne d'Emmanuel Macron aurait été attaquée par des pirates liés à Moscou

PARIS — La campagne présidentielle d'Emmanuel Macron a été ciblée par des pirates informatiques liés à Moscou, selon la firme antivirus japonaise Trend Micro.

Le responsable des activités numériques de la campagne de M. Macron, Mounir Mahjoubi, a confirmé par téléphone, tard lundi, qu'elle a bel et bien été attaquée, mais il a assuré que toutes les tentatives d'intrusion ont été repoussées.

M. Macron affrontera Marine Le Pen, la candidate de l'extrême-droite, lors du deuxième tour de la présidentielle, le 7 mai. M. Macron est en faveur d'une Union européenne forte, tandis que Mme Le Pen prône le retrait de la France du bloc.

Trend Micro dit avoir trouvé au moins quatre faux sites Web de la campagne Macron. Les pirates utilisent de tels sites pour obtenir les informations personnelles de leurs victimes. Ces sites auraient été créés par un groupe que la firme japonaise appelle Pawn Storm, selon un chercheur de Trend Micro, Felke Hacquebord.

M. Mahjoubi a confirmé qu'au moins un de ces sites a récemment été utilisé pour tenter de voler les identifiants en ligne de membres de la campagne.

M. Hacquebord a dit que la nature politique de l'attaque correspond aux activités de Pawn Storm depuis deux ans.

Trend Micro ne pointe aucun pays du doigt, mais les renseignements américains et plusieurs firmes de sécurité affirment que Pawn Storm — un groupe très prolifique qui porte aussi les noms de Fancy Bear et de APT28 — est une composante des renseignements russes.

La Russie nie depuis longtemps être impliquée dans le piratage informatique. L'Associated Press a tenté sans succès de rejoindre l'individu qui a enregistré les faux sites de la campagne Macron.

M. Majhoubi a dit que la campagne est ciblée depuis au moins le mois de décembre.