NOUVELLES
25/04/2017 11:58 EDT | Actualisé 25/04/2017 12:20 EDT

Des millions de dollars devant servir à payer une rançon saisis par l'Irak (Bagdad)

Les autorités irakiennes ont saisi des centaines de millions de dollars que des négociateurs qataris avaient emmenés à Bagdad comme rançon pour libérer leurs compatriotes enlevés lors d'une partie de chasse, a affirmé mardi le Premier ministre Haider al-Abadi.

Vingt-quatre chasseurs qataris et deux saoudiens enlevés en Irak fin 2015 ont été libérés la semaine dernière et sont retournés dans leur pays.

Lors d'une conférence de presse, M. Abadi a indiqué que des négociateurs qataris étaient venus à Bagdad avant la libération des chasseurs avec des centaines de millions de dollars devant servir comme rançon.

"Le gouvernement qatari a envoyé ses représentants et a demandé s'il pouvait aussi envoyer un avion privé", a déclaré M. Abadi.

"Nous avons été surpris de voir de grandes valises, nous les avons saisies et elles contenaient des centaines de millions de dollars", a dit M. Abadi.

"Cet argent a été transporté sans la permission du gouvernement irakien", a dit le Premier ministre irakien.

"Des centaines de millions pour des groupes armés, cela est-il acceptable ?", s'est interrogé M. Abadi sans spécifier à quels groupes il se référait.

L'enlèvement des 26 chasseurs, qui comptaient plusieurs membres de la famille royale du Qatar, n'a jamais été revendiqué.

Les chasseurs avaient été kidnappés en décembre 2015 lors d'une partie de chasse dans le sud de l'Irak, dans un secteur chiite. Des informations avaient alors circulé selon lesquelles ils avaient été interceptés par des milices proches de l'Iran chiite.

Selon une source proche des négociations, leur libération est liée à un accord ayant conduit à l'évacuation de plusieurs villes assiégées en Syrie.

Le Qatar soutient les rebelles en Syrie.

jmm/dv/hj/vl