NOUVELLES
25/04/2017 10:31 EDT | Actualisé 25/04/2017 11:00 EDT

Colombie : l'armée récupère des guérilleros de l'ELN enlevés par un gang

Trois guérilleros indigènes de l'ELN, dont deux mineurs, qui avaient été enlevés il y environ deux semaines par le Clan du Golfe, principal gang de Colombie, ont été secourus par la force navale colombienne, selon un communiqué publié mardi.

Un indien Embera âgé de 30 ans et deux adolescents de la même ethnie, âgés de 14 et 16 ans, ont été récupérés "au cours des dernières heures" à Bajo Baudo, commune du département pauvre du Choco (nord-ouest), a indiqué la Marine dans ce texte.

Tous trois ont déclaré appartenir au Front de résistance Cimarron de l'Armée de libération nationale (ELN, guévariste), dernière guérilla active du pays actuellement en pourparlers de paix, et avoir été enlevés par le Clan du Golfe le 8 avril dans les réserves indigènes de Bellaluz et El Guayabo, situées dans le Choco, selon la même source.

Les guérilleros ont été relâchés par le gang suite à "la pression des opérations militaires" et "ont exprimé leur souhait de quitter les rangs de l'ELN", a ajouté la Marine colombienne.

Selon les autorités, le Clan du Golfe, formé par des paramilitaires d'extrême droite officiellement démobilisés depuis 2006, les avaient enlevés afin de les utiliser comme informateurs et guides dans la région.

Les rebelles ont été transférés à Buenaventura, principal port du pays sur la côte pacifique, afin d'entamer les formalités d'accès au programme national des démobilisés.

L'ELN, issue d'une insurrection paysanne au début des années 1960 et inspirée des idées du révolutionnaire Che Guevarra, compte encore quelque 1.500 combattants armés, selon des estimations officielles. Cette guérilla a entamé en février des négociations de paix, délocalisées en Equateur.

Avec ce nouveau processus, le gouvernement du président Juan Manuel Santos entend parvenir à une "paix complète" après avoir signé en novembre un accord de paix historique avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), principale guérilla du pays avec quelque 7.000 combattants actuellement en cours de désarmement.

Le conflit armé colombien a impliqué depuis le début des années 1960 une trentaine de guérillas d'extrême gauche, des milices paramilitaires et les forces de l'ordre, faisant au moins 260.000 morts, plus de 60.000 disparus et 7,1 millions de déplacés.

raa/fpp/tup/mct