Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Afghanistan: Au moins 100 morts dans l'attaque contre un camp militaire

Le bilan d'une attaque de kamikazes et de tireurs ayant frappé un camp militaire dans le nord de l'Afghanistan s'est élevé à 100 morts, ont indiqué les autorités, samedi.

Un porte-parole du ministère de la Défense de l'Afghanistan, le général Daulat Waziri, a indiqué que l'attaque de vendredi contre le 209e corps de l'armée nationale afghane a laissé des dizaines de soldats et d'autres membres du personnel morts ou blessés.

Le ministère avait affirmé, dans la nuit de vendredi, que huit soldats avaient été tués et que 11 autres, blessés.

Un porte-parole adjoint, le général Mohammad Radmanish, a par ailleurs précisé que les assaillants sont entrés sur la base de l'armée située dans la province de Balkh au moyen de deux véhicules militaires. Ils auraient alors attaqué des membres du personnel qui se trouvaient à l'intérieur de la mosquée du camp militaire.

Deux kamikazes ont fait détonner leurs vestes munies d'explosifs à l'intérieur de la mosquée, pendant que les personnes présentes s'adonnaient à la prière du vendredi, toujours selon l'information rapportée par le général Radmanish.

Le porte-parole Waziri a quant à lui indiqué qu'il y avait eu, en tout, 10 assaillants, parmi lesquels se trouvaient les deux kamikazes.

Un porte-parole des talibans a revendiqué au nom de l'organisation la responsabilité de l'attentat par l'entremise d'un courriel envoyé aux médias.

Le président afghan, Ashraf Ghani, s'est rendu, samedi, sur la base militaire touchée. Il a fermement condamné l'attaque, selon l'information rapportée sur Twitter sur le compte officiel du palais présidentiel.

Le bilan total des morts et des blessés varie selon les sources. Une source anonyme au sein d'un corps de l'armée afghane a toutefois indiqué que plus de 130 personnes ont été tuées et qu'environ 80 autres, blessées.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques photos prises par Simon Urwin en Afghanistan

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.