NOUVELLES
20/04/2017 07:31 EDT | Actualisé 20/04/2017 07:40 EDT

Une société liée au Venezuela, grande donatrice à l'investiture de Trump

Citgo, filiale américaine du groupe pétrolier public vénézuélien PDVSA, a fait don d'un demi-million de dollars au fonds d'investiture de Donald Trump, selon des documents de la commission électorale fédérale des Etats-Unis (FEC).

Basée au Texas, Citgo fait partie des 20 entreprises et particuliers qui ont fait les dons les plus importants au comité d'organisation des cérémonies d'investiture du président Trump, selon ces documents.

Le don peut paraître surprenant au vu des relations particulièrement acrimonieuses entre Caracas et Washington qui n'ont pas échangé d'ambassadeurs depuis 2010.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro accuse régulièrement les Etats-Unis de soutenir l'opposition vénézuélienne et d'orchestrer une tentative de coup d'Etat contre lui.

Washington a appelé Nicolas Maduro à libérer ses prisonniers politiques et Donald Trump a accueilli à la Maison Blanche, à la mi-février, la femme du dirigeant de l'opposition emprisonné, Leopoldo Lopez.

Mercredi, le jour de la publication des documents de la FEC, le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson affirmait que le gouvernement vénézuélien "viole sa propre constitution et n'autorise pas l'opposition à faire entendre sa voix".

Donald Trump a prêté serment devant le Capitole le 20 janvier et son comité d'investiture a recueilli quelque 107 millions de dollars pour les festivités.

Le don de Citgo est à la hauteur de grandes entreprises américaines comme Microsoft, la banque J.P. Morgan et les géants du pétrole ExxonMobil et Chevron, qui ont fait chacun un don de 500.000 dollars.

D'autres sociétés comme Google et Verizon ont fait des dons moins important, selon la FEC.

Malgré les discours enflammés, les États-Unis sont le principal partenaire commercial du Venezuela et l'un de ses rares clients à payer en totalité et dans les délais ses achats de pétrole vénézuélien.

rsr/kal/are