NOUVELLES
20/04/2017 15:36 EDT | Actualisé 20/04/2017 17:55 EDT

Un policier a été tué et deux autres blessés par balles à Paris

Un policier a été tué et deux autres blessés à la suite de coups de feu dans le secteur des Champs-Élysées à Paris, selon les autorités.

L'homme qui serait à l'origine de la fusillade a tenté de prendre la fuite à pied, et il a été atteint par balle, selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur explique qu'une voiture s'est arrêtée au niveau d'un car de police et qu'un homme en est sorti pour tirer à l'arme automatique sur les occupants du véhicule. Il a ensuite tenté de tirer sur d'autres policiers en courant, avant d'être abattu.

Ils [ lespoliciers ] ont été délibérément pris pour cible.

PH Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur

M. Brandet affirme que l'identité de l'assaillant n'a pas encore été établie. Le parquet a annoncé avoir saisi la section antiterroriste de l'affaire.

La préfecture de police de Paris recommande d'éviter le secteur des Champs-Élysées. Un périmètre de sécurité a été établi dans le 8e arrondissement. Car, comme l'a affirmé M. Brandet, « on ne peut pas exclure qu'un ou plusieurs complices aient pu participer [...] ».

Une avenue commerciale très fréquentée

La fusillade s'est produite vers 21 h, heure de Paris, près d'une succursale de la chaîne Marks and Spencer. Plusieurs restaurants de cette avenue qui attire bon nombre de touristes ont fermé leurs portes.

La Régie autonome des transports parisiens (RATP) a fermé des stations de métro dans le secteur touché.

Le premier ministre, Bernard Cazeneuve, devait rejoindre le président François Hollande à l'Elysée.

Rappelons que les Français voteront dimanche à l'occasion du premier tour de l'élection présidentielle.

La France entière est sous état d'urgence après avoir été confrontée, depuis 2015, à une vague d'attentats jihadistes sans précédent.

Plus de détails suivront.