NOUVELLES
20/04/2017 12:51 EDT | Actualisé 20/04/2017 13:20 EDT

Négociations UE/Mercosur: les échanges agricoles "en suspens" (ministre)

Les échanges de produits agricoles, notamment de viande bovine, figurent parmi les "questions en suspens" dans les négociations entre l'UE et le Mercosur, a souligné jeudi la ministre argentine des Affaires étrangères Susana Malcorra, selon laquelle un accord final pourrait n'intervenir que début 2018.

Les négociations entre l'Union européenne et le marché commun sud-américain (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) ont repris fin mars à Buenos Aires.

Le commerce dans le secteur agricole, surtout celui concernant la viande bovine, est une question sensible pour les Européens et un des thèmes "dominants" de ces discussions entamées en 2004, a relevé devant des journalistes à Bruxelles Mme Malcorra, dont le pays exerce actuellement la présidence du Mercosur, après avoir rencontré la Commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström.

Les pourparlers entre ces deux grands blocs économiques sont notamment freinés par les réticences de groupes de pression agroalimentaires européens qui espèrent limiter les importations de viande en provenance d'Amérique du Sud.

Concernant le Mercosur, la ministre argentine a expliqué qu'il devait de son côté se pencher sur le problème des contrôles sanitaires et phytosanitaires, ainsi que sur celui des appellations d'origine que les 28 Etats de l'UE veulent protéger.

Tant une source à la Commission européenne que Mme Malcorra ont répété jeudi que les deux parties voudraient parvenir à conclure un accord "à la fin de l'année", mais la responsable de la diplomatie argentine n'a pas écarté qu'un tel accord ne puisse intervenir qu'au "premier trimestre" 2018.

tjc/jz/bds/ple