NOUVELLES
20/04/2017 14:55 EDT | Actualisé 20/04/2017 17:55 EDT

Montréal subventionnera l'abattage des frênes malades sur des terrains privés

La Ville de Montréal bonifie son programme d'aide aux propriétaires dont les frênes ont subi des ravages causés par l'agrile.

Le responsable de l’environnement au comité exécutif, Réal Ménard, a annoncé jeudi que cette aide s’étendra maintenant à l’abattage et au remplacement des frênes sur des terrains privés.

La Ville offrira 5 $ de subvention par centimètre de diamètre du frêne abattu, jusqu’à concurrence de 4000 $ pour une propriété donnée.

Le budget global prévu pour l'abattage et le remplacement de frênes privés est de 900 000 $ par année pour 10 ans.

Plus de 5000 frênes abattus en 2016

En 2016, Montréal a traité par injection 27 422 frênes sur le domaine public et 4581 autres sur le domaine privé, par l'entremise de son programme de remboursement de 50 % des frais dans les zones à risque. La Ville a remplacé 5379 frênes abattus.

Les arrondissements les plus touchés ont été ceux de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Ahuntsic-Cartierville et Rosemont-La Petite-Patrie.

La Ville pense qu'elle pourra sauver de 50 000 à 60 000 frênes grâce à toutes les mesures annoncées. Quelque 15 000 arbres ont été abattus depuis la détection de l'infestation à Montréal, en 2011.

Malgré tout, selon Réal Ménard, la situation est sous contrôle. « On a évité l'hécatombe », a-t-il dit.

Au total, Montréal investira au moins 21,1 millions de dollars dans son Plan de gestion de la forêt urbaine en 2017.