NOUVELLES
20/04/2017 08:07 EDT | Actualisé 20/04/2017 08:42 EDT

Lucie Charlebois dit ne pas tenir des propos «trompeurs» sur le cannabis

QUÉBEC — Une lettre ouverte de la ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, qui accuse le gouvernement Couillard d'avancer des arguments trompeurs dans le dossier de la légalisation de la marijuana, a fait bondir la ministre québécoise de la Santé publique, jeudi.  

Lucie Charlebois s'est indignée, en entrevue à La Presse canadienne, de la communication défaillante entre les deux gouvernements sur l'enjeu du cannabis.  

Dans sa lettre, Mme Philpott écrit en caractères gras: «Au cours des derniers jours, les ministres Barrette et Charlebois ont laissé entendre que le gouvernement du Canada cherche à déléguer ses responsabilités aux provinces. C’est tout simplement trompeur.»

La semaine dernière, le projet de loi fédéral proposant de légaliser la marijuana avait été accueilli froidement par Québec. Mme Charlebois s'était plaint du fait qu'il ne soit pas assorti d'un financement adéquat pour les provinces et avait qualifié les sommes mises de côté par Ottawa pour la prévention et les soins en santé mentale de «risibles». 

Mme Charlebois a maintenu, jeudi, que le gouvernement fédéral devra augmenter les sommes dédiées entre autres à la prévention, à la santé publique et à la formation des policiers, car la légalisation de la marijuana accentuera la pression sur les provinces.

Selon Mme Philpott, le projet de loi ne vient pas créer la nécessité d’informer le public, d’agir contre la conduite avec facultés affaiblies et d’empêcher que les enfants aient accès au cannabis.

La législation n’est pas un fardeau, a-t-elle écrit, mais bien une occasion de protéger nos jeunes.