NOUVELLES
20/04/2017 07:56 EDT | Actualisé 20/04/2017 08:20 EDT

Le candidat de la gauche radicale française demande au Venezuela de relâcher deux journalistes français

Le candidat de la gauche radicale à l'élection présidentielle française, Jean-Luc Mélenchon, a demandé jeudi au Venezuela de relâcher deux journalistes français partis faire un reportage pour l'agence Capa et emprisonnés depuis le 11 avril.

"Je demande au gouvernement du Venezuela de relâcher les deux journalistes qui sont aujourd'hui en prison sous le prétexte qu'ils auraient de la drogue sur eux, ce que je ne crois pas", a déclaré auprès des médias français RMC/BFMTV M. Mélenchon qui a été un soutien de l'ex-président vénézuélien décédé Hugo Chavez.

"On m'a demandé d'intervenir, je le fais solennellement", a ajouté le candidat de La France insoumise.

"L'agence Capa ne souhaite faire aucun commentaire à ce stade afin de ne pas entraver les démarches pouvant permettre leur libération", a réagi le directeur général de Capa Presse, Philippe Levasseur, interrogé par l'AFP.

Les manifestations contre le gouvernement Maduro se multiplient au Venezuela, plongé dans une grave crise économique, et ont été émaillées de violences.

Huit personnes ont été tuées et plusieurs centaines arrêtées en trois semaines dans le pays, où l'opposition, majoritaire au Parlement, réclame le départ anticipé du président socialiste Nicolas Maduro, successeur d'Hugo Chavez.

"Je condamne toutes les violences d'Etat, que ce soit au Venezuela, à Barheïn ou ailleurs, quoiqu'elles ne soient pas de même nature et intensité", a commenté Jean-Luc Mélenchon, bien placé dans les intentions de vote, à trois jours du premier tour, pour concurrencer le centriste Emmanuel Macron, la chef de l'extrême droite Marine Le Pen, et le conservateur François Fillon.

ces/sr/fmi/bpi/phc/blb/ib