NOUVELLES
20/04/2017 07:23 EDT | Actualisé 20/04/2017 07:40 EDT

L'Irak convoque l'ambassadeur turc après des propos d'Erdogan

Les Affaires étrangères irakiennes ont convoqué l'ambassadeur turc après des déclarations du président Recep Tayyip Erdogan qualifiant de "terroristes" des milices paramilitaires impliquées dans la lutte antijihadistes en Irak, a indiqué jeudi un porte-parole.

Le ministère irakien a "remis à l'ambassadeur turc à Bagdad une protestation formelle concernant des déclarations récentes du président turc sur le groupe Hachd al-Chaabi (Mobilisation populaire)", a précisé dans un communiqué Ahmad Jamal, porte-parole des Affaires étrangères.

Hachd al-Chaabi est une organisation progouvernementale dominée par des milices chiites soutenues par l'Iran, qui joue un rôle clé dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak.

Dans une interview à la télévision satellitaire du Qatar al-Jazeera, dont le bureau à Bagdad a été contraint de fermer en 2016, M. Erdogan a déclaré: "Dans le combat contre Daech (EI) en Irak, il y a quelque chose de frappant (...) Le Parlement irakien dit que Hachd al-Chaabi n'est pas un groupe terroriste, mais ce qui est intéressant c'est qui est derrière ce groupe terroriste".

Fateh Yildiz a pris son poste comme ambassadeur turc à Bagdad en janvier.

La Turquie veut garder son influence sur certaines parties du nord irakien. La progression du Hachd al-Chaabi plus au nord du pays, dans le cadre de la bataille anti-EI, a suscité les craintes que l'Iran chiite et la Turquie ne se livrent une guerre par procuration en Irak.

M. Erdogan est honni par la plupart des factions chiites en Irak qui l'accusent d'avoir soutenu l'émergence de l'EI et de continuer à encourager les opérations de l'organisation jihadiste sunnite.

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi est sous pression de son propre camp au sujet de la présence de bases militaires turques dans le nord de l'Irak.

De son côté, la Turquie souhaite une action plus dure contre les séparatistes kurdes turcs, qu'elle considère comme un groupe "terroriste" et qui ont des bases dans le nord irakien.

burs-jmm/tp/iw