NOUVELLES
20/04/2017 05:23 EDT | Actualisé 20/04/2017 05:46 EDT

Immobilier: l'Ontario imposera une taxe aux acheteurs étrangers

TORONTO — La Presse canadienne a appris que le gouvernement de l'Ontario imposera une taxe de 15 pour cent sur les achats immobiliers des étrangers non résidants.

Cette taxe s'inscrira dans une série très attendue de nouvelles mesures sur l'immobilier qui seront dévoilées jeudi et qui visent à ralentir le marché dans la grande région de Toronto, où le prix moyen des maisons isolées est monté à 1,21 million $ le mois dernier, une hausse de 33,4 pour cent comparativement à l'année précédente.

La première ministre Kathleen Wynne et le ministre des Finances Charles Sousa ont indiqué que les mesures cibleront les spéculateurs, créeront plus d'offres de logements, s'attaqueront à l'abordabilité des loyers et se pencheront sur les pratiques des agents immobiliers.

M. Sousa a précisé qu'investir dans l'immobilier n'est pas une mauvaise chose, mais qu'il souhaitait que les spéculateurs paient leur juste part.

Il a ajouté que les mesures examineront également comment créer davantage d'offres de logement, et il s'est montré ouvert à la suggestion du maire de Toronto, John Tory, qui aimerait que les maisons vacantes soient taxées.

M. Sousa a soulevé la question des guerres de prix et laissé entendre que les pratiques des agents immobiliers seraient incluses dans les nouvelles mesures.

Les libéraux ont aussi affirmé que le gouvernement préparait une réforme «substantielle» de la réglementation des loyers, qui pourrait imposer un plafond sur les hausses de loyers sur tous les édifices ou unités résidentiels. Le plafond ne s'applique actuellement qu'aux édifices construits avant novembre 1991.