NOUVELLES
20/04/2017 10:05 EDT | Actualisé 20/04/2017 11:02 EDT

Contrats imposés par le MSSS aux services ambulanciers: fermetures envisagées

MONTRÉAL — Des entreprises ambulancières risquent la «faillite technique» à cause du contrat de services que vient de leur imposer le ministère de la Santé et des Services sociaux, soutient le plus important regroupement de celles-ci. Elles pourraient fermer des points de services dans des régions éloignées.

Ces contrats, qui avaient été acceptés par neuf entreprises ambulancières le 24 mars, ont été imposés à l'ensemble des entreprises par le biais d'un décret gouvernemental, mercredi.

La Corporation des services d'ambulance du Québec, qui représente 90 pour cent des entreprises ambulancières à l'extérieur de la métropole, évalue à 40 millions $ par année les compressions budgétaires que vient d'imposer le ministère aux entreprises, par le biais de ces nouveaux contrats.

Ils prévoient des allocations de transition pour la première année, mais ensuite, la Corporation des services d'ambulance envisage «le pire» lorsque les compressions récurrentes de 40 millions $ par année s'appliqueront, a soutenu au cours d'une entrevue avec La Presse canadienne, jeudi, le directeur général de la Corporation, Denis Perrault.

Comme les entreprises ambulancières ne peuvent pas diminuer le nombre d'heures de services qu'elles offrent, celles-ci pourraient carrément «aller vers la fermeture» de points de services, a prévenu M. Perrault.