NOUVELLES
20/04/2017 11:05 EDT

Bientôt une anthologie des oeuvres d’art de Guy Arsenault

Maryse Arsenault, fille de l'écrivain et peintre acadien Guy Arsenault, lance un appel au public afin de rassembler les oeuvres d'art de son père dans le but de produire une anthologie.

« Je cherche les peintures et dessins de mon père. Les peintures sont connues. Ce sont des scènes d’hiver, des maisons, des trucs quotidiens un peu farfelus des fois. Je cherche vraiment tout ce que je peux trouver au niveau oeuvres originales. Les dessins surtout, c’est un peu rare », explique Maryse Arsenault en entrevue à l’émission radiophonique Le réveil Nouveau-Brunswick, d’ICI Acadie.

Maryse Arsenault a déjà retracé une trentaine d’oeuvres de son père créées depuis le début des années 70. Elle ignore combien d’oeuvres il a produites au total.

« Il faisait toujours plusieurs versions des peintures et dessins. Je trouve des versions que je ne connaissais pas. [...] Il vivait au quotidien. Il allait [marcher], il amenait quelques trucs dans son sac et il vendait ça. Il y a beaucoup de trésors à retrouver dans la communauté », affirme Maryse Arsenault.

Mme Arsenault et deux autres écrivains produisent les textes qui vont accompagner les oeuvres sélectionnées pour l’anthologie. Les textes porteront sur les diverses facettes du travail artistique de Guy Arsenault, y compris la maladie mentale.

« Je veux parler un peu de la schizophrénie et de son processus artistique. Il y a plusieurs sortes de schizophrénie. On ne parle pas beaucoup de maladie mentale dans les médias. C’est un peu mythifié. Je veux un peu parler de cette réalité-là, de son processus qui n’est pas si méchant dans le fond.

Le premier recueil de poésie de Guy Arsenault, Acadie Rock, publié en 1973, a exercé une influence majeure sur l'expression artistique acadienne contemporaine. M. Arsenault est l’auteur d’autres recueils, de plaquettes de poésie, de dessins et de peintures. Il s’est retiré de la vie publique il y a quelques années.

Maryse Arsenault espère lancer l’anthologie en août. Elle travaille aussi sur une exposition des oeuvres d’art, qui pourrait avoir lieu à Moncton l’an prochain.