POLITIQUE
20/04/2017 11:30 EDT | Actualisé 20/04/2017 12:04 EDT

Autre bras de fer entre Lu Chan Khuong et le Barreau du Québec

Elle accuse les administrateurs de s'être enrichis illégalement pour une somme totalisant 500 000 $.

Radio-Canada

QUÉBEC — Autre bras de fer entre Lu Chan Khuong et le Barreau du Québec, l'ordre professionnel qu'elle aspire à diriger: elle accuse les administrateurs de s'être enrichis illégalement avec leurs jetons de présence pour une somme totalisant 500 000 $.

Elle a demandé jeudi l'intervention de la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée. La sortie de Me Khuong s'inscrit en pleine campagne électorale au Barreau, alors qu'elle est candidate au bâtonnat, contre la bâtonnière sortante, Claudia P. Prémont, et contre Paul-Matthieu Grondin.

Selon Me Khuong, les administrateurs actuels ont augmenté illégalement la valeur du «jeton de présence», l'allocation versée pour leur présence aux réunions, de 300 $ à 800 $, sans respecter la procédure prévue pour modifier le règlement.

En tout, de 2015 à 2017, les administrateurs auraient donc touché 501 000 $ en trop.

En conférence de presse dans un hôtel de Québec flanquée de deux autres confrères, Me Khuong a appelé à l'intervention de la ministre Vallée.

La candidate au bâtonnat a soutenu que les membres du Barreau n'avaient plus confiance en leur ordre professionnel.

Mentionnons que le conjoint de Mme Khuong, Marc Bellemare, a fait parvenir une mise en demeure au Barreau concernant ces sommes.

Rappelons que Me Khuong avait brièvement dirigé le Barreau en 2015 avant de démissionner, à la suite d'allégations de vol à l'étalage au magasin Simons. L'affaire avait fait grand bruit, même si Me Khuong avait pu bénéficier du programme de non-judiciarisation, un programme frappé du sceau de la confidentialité.

VOIR AUSSI: