NOUVELLES
20/04/2017 07:33 EDT | Actualisé 20/04/2017 08:42 EDT

Appels d'offres: Ottawa fait appel à la conscience des gens pour contrer la corruption

OTTAWA — Le gouvernement fédéral lance une ligne téléphonique pour s'attaquer au trucage d'appels d'offres, alors qu'il s'apprête à dépenser des sommes d'argent importantes dans les infrastructures.

Le Bureau de la concurrence, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le ministère des Services publics et de l'Approvisionnement espèrent ainsi détecter la fraude, la collusion et la corruption avant qu'il ne soit trop tard.

Ils veulent ainsi faire appel à la conscience des Canadiens et éviter qu'une partie de l'argent destiné aux contrats publics ne se retrouve dans les poches du crime organisé.

La ligne de dénonciation s'inspire de celles de l'Unité permanente anticorruption au Québec et du Bureau de l'inspecteur général de la Ville de Montréal. Les dénonciateurs auront le choix de transmettre des informations de façon anonyme au téléphone ou à partir d'un formulaire en ligne.

Ce type de fraude qui fait gonfler les coûts des contrats publics est difficile à détecter, selon Services publics et Approvisionnement Canada. Ces informations, si elles s'avèrent crédibles, permettraient donc aux autorités de bien cibler leurs enquêtes.

Aucune récompense n'est prévue pour les dénonciateurs. Le Bureau de la concurrence et la GRC décideront s'il y a lieu de faire enquête.

Les Canadiens peuvent signaler les cas de fraudes touchant les contrats fédéraux au 1-844-365-1616 au en ligne à www.canada.ca/signalez-fraude-contrat.