DIVERTISSEMENT
17/04/2017 01:14 EDT | Actualisé 17/04/2017 03:37 EDT

L'année télé d'Anne-Marie Withenshaw (ENTREVUE)

Courtoisie

 

Année après année et d’un réseau à l’autre, Anne-Marie Withenshaw fait partie des visages réguliers du petit écran depuis bientôt 20 ans. Au début du mois d’avril, elle concluait la 10e saison de C’est juste de la TV sur Artv, tout juste avant que dix épisodes du concours culinaire À couteaux tirés, déjà présentés à CASA par le passé, soient diffusés à TVA pour la première fois. Une mise en bouche pour les téléspectateurs qui la suivront à Radio-Canada, où elle coanimera la nouvelle émission estivale, Indice UV, aux côtés de Mario Tessier.

Quand on lui demande ce qu’elle retient de la dernière année de C’est juste de la TV, Anne-Marie Withenshaw parle d’abord de son équipe de collaborateurs. «On a mélangé des vétérans de l’émission comme MC Gilles et Thérèse Parisien, à un nouveau venu dans l’équipe, Serge Denoncourt, et ça a juste tellement cliqué! On ne se pouvait plus.»

Elle-même collaboratrice à l’émission depuis neuf ans, elle n’a pas été le moindrement déstabilisée par son nouveau rôle d’animatrice. «J’accueille les gens en début d’émission, j’ai plus de choses à dire et je passe la puck aux autres, mais ce n’est pas très différent, honnêtement.»

Le ton de l’émission n’a pas changé, mais contrairement à l’animatrice précédente, Marie-Soleil Michon, on lui demandait d’animer et de se mouiller avec ses opinions. «Les producteurs m’ont demandé de le faire, mais comme je suis productrice au contenu et que je baigne là-dedans sept jours semaine, c’est naturel pour moi. En même temps, je veux qu’on entende mes trois collègues. J’essaie donc de le faire avec parcimonie. Et je pense que c’est plus facile de relancer une discussion en donnant ton avis.»

Son double rôle a tout de même suscité des commentaires négatifs chez certains téléspectateurs. «Ça me fait rire quand les gens m’écrivent pour me dire de cesser de parler, parce que je suis animatrice! Je me dis "justement, je ne vais pas arrêter". Ils ont pris ça où, la règle voulant que l’animateur ne donne pas son opinion? Guy A. Lepage le fait souvent à Tout le monde en parle

Anne-Marie Withenshaw est donc loin de remettre en question son rôle, elle qui animera la 11e saison dès septembre. Son attention est plutôt dévolue au retour de ses trois collaborateurs. «Tout le monde a manifesté son intérêt pour revenir, mais comme ils ont tous des emplois du temps extrêmement chargés, qui leur permettent d’avoir un super regard sur le milieu artistique, il faudra voir si ça fonctionne avec leurs horaires.»

L’été approche

En fait, depuis quelques semaines, elle a les deux pieds dans les préparatifs d’Indice UV, qui prendra les ondes dès le 5 juin, du lundi ou vendredi entre 16h30 et 18h. «On décrit ça comme un apéro de fin de journée. On va parler de bouffe, de vin, de cocktails, des plaisirs d’été, de sports, d’arts et d’histoire, étant donné que c’est le 375e anniversaire de Montréal et le 150e du Canada.»

L’émission sera enregistrée en direct du Marché des Éclusiers, dans le Vieux-Port de Montréal. «On veut être dans le monde, encore plus que Des kiwis et des hommes l’étaient, quand ils enregistraient dans un coin du marché Jean Talon. Nous, on va être dans le marché et on va beaucoup interagir avec les gens.»

Si l’équipe réfléchit toujours aux spécialistes et aux chroniqueurs qui défileront jour après jour, la chimie semble déjà bien installée entre les deux coanimateurs. «Je pense humblement qu’on est bien assortis. On est deux personnes qui ont souvent évolué en duo et en coanimation. On n’a jamais travaillé ensemble, mais lorsque j’animais à Énergie, j’allais faire des interventions aux Grandes Gueules pour donner un aperçu de ce qui s’en venait dans mon émission. Et pendant des années, on a été ambassadeurs du 24h de Tremblant, un événement qui soude énormément les participants.»

En plus de ses multiples projets d’animation, Anne-Marie Withenshaw est la fière porte-parole de la Fondation Evenko, qui présentera le 20 avril prochain la 7e édition du Show de la Réussite (Théâtre Maisonneuve), un méga spectacle impliquant 250 jeunes du programme Arts-Études et de grands noms de la chanson: Louis-Jean Cormier, Alex Nevsky, Corneille, Brigitte Boisjoli, Valérie Carpentier, Marie-Pierre Arthur et Gabriella. «Je suis tellement heureuse qu’ils aient accepté de s’impliquer dans le projet! C’est très généreux de leur part de se mettre en danger autant que les jeunes. C’est un show très émotif. Ça se peut que ce ne soit pas 100 % parfait techniquement, mais ça va être parfait autrement. Et en plus du spectacle, les artistes sont allés dans les classes rencontrer les jeunes. On voulait leur rappeler à quel point la musique était importante pour eux dans leur parcours scolaire.»

Composée de prestations en direct, tant du côté de la musique, de la danse et des arts visuels, la production est mise en scène par Olivier Loubry, alors que la direction musicale a été confiée à Antoine Gratton.

 

LIRE AUSSI:

» «Mtl» à Télé-Québec: un bijou de série pour (re)découvrir Montréal

» François Morency animera «Ouvrez les guillemets» à Radio-Canada

Aussi sur le HuffPost Québec Divertissement: