NOUVELLES
16/04/2017 02:16 EDT | Actualisé 16/04/2017 03:55 EDT

L'opposition dénonce des manipulations, va contester le résultat en Turquie

Les deux principaux partis d'opposition au président turc Recep Tayyip Erdogan ont dénoncé dimanche des "manipulations" au cours d'un référendum crucial sur le renforcement de ses pouvoirs, dont les résultats partiels donnaient une courte victoire au "oui".

Le principal parti d'opposition, le CHP (social-démocrate), a annoncé par la voix de l'un de ses cadres qu'il allait contester les bulletins provenant de près de 37% des urnes. Ce chiffre pourrait atteindre 60%, a déclaré Erdal Aksünger, adjoint au secrétaire général du CHP, cité par les médias turcs.

Par ailleurs, le deuxième parti d'opposition, le HDP, a fait savoir sur Twitter qu'il allait contester les votes provenant des "deux tiers" des urnes. "Les données qui nous parviennent indiquent qu'il y a une manipulation de l'ordre de trois à quatre points de pourcentage", a-t-il affirmé.

Le CHP et le HDP ont vivement dénoncé une mesure annoncée à la dernière minute par le Haut-Conseil électoral turc (YSK), celle de considérer comme valides les bulletins ne comportant pas le tampon officiel du bureau de vote dans lequel ils ont été glissés dans l'urne.

Bülent Tezcan, un autre secrétaire général adjoint du CHP, a dénoncé sur la chaîne de télévision CNN-Türk cette décision du YSK.

Le porte-parole du HDP, Osman Baydemir, a annoncé que deux députés de son parti s'étaient rendus au YSK pour y transmettre une protestation.

Les résultats partiels publiés par l'agence de presse prgouvernementale Anadolu donnaient une courte victoire du oui à ce référendum marqué par une campagne particulièrement virulente.

LIRE AUSSI:

» Cinq questions pour comprendre le référendum en Turquie

» Turquie: référendum crucial sur le renforcement des pouvoirs d'Erdogan

» Les impacts des réfugiés syriens sur la Turquie

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Référendum en Turquie Voyez les images