NOUVELLES
16/04/2017 10:47 EDT | Actualisé 16/04/2017 11:00 EDT

GP de Bahreïn - Les moments-clés du week-end

Les moments-clés du Grand Prix de Bahreïn, 3e manche (sur 20) de l'édition 2017 du Championnat du monde de Formule 1, remporté dimanche sur le circuit de Sakhir par l'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari):

Distance: 57 tours de 5,412 km soit 308,238 km

Temps: chaud vendredi et samedi, chaud et venteux dimanche

Podium:

1. Sebastian Vettel (GER/Ferrari)

les 308,000 km en 1h33:53.373

(moyenne: 196,979 km/h)

2. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 6.600

3. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) à 20.397

Meilleur tour en course: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:32.798 au 46e tour (moyenne: 209,953 km/h)

Leaders: Bottas du 1er au 14e tour, Vettel du 14e au 34e tour, Hamilton du 34e au 42e tour, Vettel du 42e au 57e tour

Meilleur temps absolu des qualifications: Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) 1:28.769 en Q3 (moyenne: 219,482 km/h), record absolu du circuit

Pole position: idem

Grille de départ:

1re ligne: Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) - Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)

2e ligne: Sebastian Vettel (GER/Ferrari) - Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-TAG Heuer)

3e ligne: Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) - Max Verstappen (NED/Red Bull-TAG Heuer)

. Mercredi-vendredi: Alonso fait l'impasse sur Monaco, Button le remplace

Le futur Grand Prix de Monaco, le 28 mai, a quelque peu éclipsé les premiers tours de piste à Bahreïn. Et pour cause: McLaren-Honda a annoncé mercredi que son double champion du monde espagnol, Fernando Alonso, ferait l'impasse sur le rendez-vous monégasque, pourtant une des courses phares de la saison, pour disputer les 500 miles d'Indianapolis, en IndyCar. L'écurie a réitéré vendredi en révélant que celui-ci serait remplacé en Principauté par le Britannique Jenson Button, champion du monde 2009, retiré des circuits à la fin de la saison dernière mais toujours troisième pilote McLaren.

. Vendredi-dimanche: Wehrlein réussit son "comeback"

13e temps des qualifications samedi et 11e de la course dimanche, le revenant Pascal Wehrlein n'a pas raté son retour sur les circuits après un début de saison avorté. Victime d'un accident lors de la Course des champions en janvier, l'Allemand de Sauber avait renoncé à la première semaine d'essais hivernaux et aux deux premières manches de la saison, expliquant être hors de forme. En marge de son "comeback" à Bahreïn, celui-ci a avoué s'être en fait "fracturé trois vertèbres".

. Samedi: Bottas décroche sa première pole

Il aura fallu 79 Grand Prix, mais seulement trois chez Mercedes, à Valtteri Bottas pour signer la première pole position de sa carrière en F1, commencée en 2013 chez Williams. Le remplaçant du champion du monde en titre et jeune retraité Nico Rosberg a volé la vedette à son coéquipier star, Lewis Hamilton, pour 23/1000e dans les derniers instants des qualifications. Une première qui tombe à pic alors que Bottas avait promis à son équipe de se "rattraper" après sa sortie de piste à Shanghai le week-end précédent, synonyme d'une sixième place loin de ses ambitions. Finalement, Bottas s'est contenté d'une troisième place sur le podium.

. Samedi-dimanche: Hamilton abonné aux deuxièmes places

A Bahreïn samedi, Lewis Hamilton est passé à un cheveu de la 64e pole position de sa carrière en F1, mais son coéquipier Valtteri Bottas est venu l'en priver. Dimanche à nouveau, la star des pilotes a dû se contenter d'une deuxième place, après un mauvais départ et, surtout, une pénalité de cinq secondes reçue pour avoir freiné devant Daniel Ricciardo (Red Bull) en entrant aux stands. Rageant pour celui qui a terminé à un peu plus de six secondes de Sebastian Vettel (Ferrari).

. Dimanche: Vettel s'impose pour la deuxième fois en trois courses

Après dix-huit mois de disette, Sebastian Vettel et Ferrari ont rouvert leur compteur en 2017. Vainqueur du GP inaugural en Australie fin mars, l'Allemand a réitéré sur le circuit de Sakhir. Parti de la deuxième ligne, il a dépassé Lewis Hamilton dans les premiers mètres, se calant derrière Valtteri Bottas. Sa stratégie consistant à s'arrêter pour la première fois aux stands avant les Mercedes s'est avérée payante à terme. Résultat: Vettel reprend la tête au classement des pilotes, avec 68 points contre 61 pour son rival britannique. Ferrari devance désormais Mercedes chez les constructeurs, avec 102 points contre 99.

pel/leo

FERRARI NV

Mercedes