NOUVELLES
16/04/2017 08:15 EDT | Actualisé 16/04/2017 08:40 EDT

Arabie: un garde-frontière tué par une mine à la frontière avec le Yémen

Un garde-frontière saoudien a été tué dimanche par l'explosion d'une mine à la frontière avec le Yémen en guerre, a annoncé le ministère de l'Intérieur saoudien.

Trois autres gardes-frontières saoudiens ont été blessés dans l'explosion, survenue dans la matinée dans la province de Jazane, ajouté un porte-parole du ministère, cité par l'agence de presse officielle saoudienne Spa.

Au moins 130 militaires et civils saoudiens ont été tués dans le sud de l'Arabie généralement par des tirs de roquettes ou dans des escarmouches frontalières depuis l'intervention en mars 2015 d'une coalition arabe sous commandement saoudien au Yémen.

Cette coalition, qui soutient le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, intervient depuis plus de deux ans en soutien des forces progouvernementales yéménites contre les rebelles chiites Houthis, accusés d'être appuyés par l'Iran.

Les Houthis --issus de l'importante minorité zaïdite concentrée dans le nord du Yémen-- occupent de larges parties du territoire, dont la capitale Sanaa et le nord près de la frontière saoudienne.

Depuis l'intervention de la coalition dirigée par Ryad, plus de 7.700 personnes ont été tuées et 42.500 autres ont été blessées dans le conflit au Yémen. Toutes les médiations de l'ONU et sept accords de cessez-le-feu ont échoué.

bur/tm/iw