NOUVELLES
16/04/2017 19:45 EDT | Actualisé 16/04/2017 20:01 EDT

Après sa victoire de vendredi, le Canadien a affiché une confiance accrue

NEW YORK — Les mauvaises langues diront que les joueurs du Canadien de Montréal ont travaillé deux fois moins fort dimanche que vendredi. Mais il n'y a pas de doute que le résultat a été tout aussi concluant, et peut-être même plus encore.

Avec exactement la moitié moins de tirs que vendredi — 29 comparativement à 58 — le Canadien est parvenu à arracher une deuxième victoire en trois matchs depuis le début de la série. La formation montréalaise a livré une performance de haut niveau et semblait jouer avec une confiance accrue, résultat peut-être de la spectaculaire victoire arrachée 48 heures plus tôt en prolongation après avoir frôlé un deuxième revers consécutif.

Selon Claude Julien, cette confiance va au-delà du triomphe de vendredi.

«C'est sûr que ça aide, mais le but dans tout ça, c'est de croire en nous-mêmes. Si on joue de la façon dont nous en sommes capables, on se donne de bonnes chances de gagner, a-t-il affirmé.

«Ce n'est pas une victoire qui devrait changer le focus ou le niveau d'espoir de l'équipe, c'est la foi. Et je pense qu'il y a une bonne foi dans le vestiaire que si on joue bien ensemble, on a de bonnes chances de gagner.»

Pour Shea Weber, auteur de l'éventuel filet décisif dans le gain de 3-1 dimanche soir, une victoire comme celle acquise vendredi peut donner un élan à une équipe.

«Quand vous sentez le momentum, ça ajoute de la confiance, a reconnu Weber. Avant le début des séries, nous nous étions dit que nous ferions face à de l'adversité et que nous allions vivre des hauts et des bas, a renchéri le vétéran défenseur du Canadien. Pour l'instant, les choses vont en notre faveur et nous allons tout faire pour garder les choses ainsi.»

Le but de Weber est justement l'un de ces moments qui auraient pu faire tourner le vent dans l'autre direction. La troupe d'Alain Vigneault n'avait plus que 25 secondes à écouler pour surmonter la punition de quatre minutes à Mats Zuccarello et garder le score à 1-0.

Mais en marquant, Weber a planté un premier clou dans le cercueil des Rangers, chez qui la frustration commence à se faire sentir.

«Il faut commencer par jeter un regard sur nous-mêmes, et non regarder ce que le Canadien fait, a déclaré Henrik Lundqvist. C'est une bonne équipe, c'est vrai. Mais nous devons être meilleurs à domicile pendant les séries, sinon, nous ne gagnerons pas. Nous devons en faire plus, c'est aussi simple que cela.»