NOUVELLES
16/04/2017 09:22 EDT | Actualisé 16/04/2017 09:40 EDT

Angleterre - 33e journée: Manchester United bat Chelsea et relance le suspense

Et si ce n'était pas encore joué? Manchester United, qui se remet à croire en une qualification pour la C1, a aussi relancé le suspense en tête de la Championnat d'Angleterre en prenant sa revanche sur le leader Chelsea dimanche (2-0), lors de la 33e journée.

Après cette cinquième défaite de la saison, la deuxième sur les quatre dernières journées, les "Blues" (75 pts, 32 matches) n'ont plus que quatre longueurs d'avance sur leur poursuivant Tottenham. Les "Spurs" (2e avec 71 pts, 32 matches) semblent inarrêtables après avoir décroché contre Bournemouth samedi (4-0) leur septième victoire de suite en Premier League.

Derrière, dans la course aux places qualificatives pour la Ligue des champions, Manchester United (5e avec 60 pts) reste en vie. Et la lutte fait rage.

Les "Red Devils" (31 matches) devaient absolument s'imposer contre Chelsea après les victoires de Manchester City (4e avec 64 pts, 32 matches) samedi et Liverpool (3e avec 66 pts, 33 matches) dimanche, respectivement à Southampton (3-0) et West Bromwich (1-0). C'est réussi et Tottenham leur dit merci.

. La revanche de Mourinho

Jusque-là, c'était deux matches, deux victoires pour Chelsea. Antonio Conte et ses hommes avaient piétiné José Mourinho et les siens, d'abord en les humiliant en Championnat en octobre (4-0) puis en les dominant en mars en Coupe d'Angleterre (1-0). A chaque fois, les deux entraîneurs avaient eu maille à partir. Et Mourinho avait haussé le ton, contre son homologue puis contre les supporters de son ancien club.

Cette fois, à Old Trafford, le Portugais a eu le dernier mot. Et surtout, ces choix tactiques ont payé.

Il a d'abord surpris tout le monde en laissant Ibrahimovic, "épuisé" par l'enchaînement des matches, sur le banc. Au vieux Suédois, pourtant son meilleur buteur, il a préféré les flèches Rashford et Lingard. Avec succès: la vitesses des deux jeunes Mancuniens a perturbé Chelsea et a mené au premier but.

Deuxième choix fort de "Mou", étouffer Hazard par le marquage d'Ander Herrera. Et si l'Espagnol est débordé par le Belge, ne pas négliger la faute utile, une consigne appliquée avec zèle par les "Red Devils".

Le plan a fonctionné. Dès la 7e minute, sur un ballon récupéré au milieu, Herrera lançait parfaitement Rashford à la limite du hors jeu. L'attaquant prenait David Luiz de vitesse et trompait Begovic d'une pichenette qui prenait le gardien bosnien à contre-pied.

Dès le retour des vestiaires, Herrera pliait le match en se jetant sur un ballon perdu par Young sur la gauche de la surface. Le milieu espagnol envoyait une frappe dévié par Zouma hors de portée de Begovic (49).

Ensuite, sous la pluie de Manchester, Chelsea prenait trop son temps pour tenter de percer le coffre-fort d'Old Trafford. Les "Blues" n'arrivaient à rien face ce ManU-là bien trop étanche.

Le club mancunien tenait enfin sa "revanche" réclamée avec vigueur par Paul Pogba avant la rencontre. Et du côté de White Hart Lane, Mauricio Pochettino pouvait sourire...

. Liverpool assure

Un peu plus tôt, Liverpool avait réussi à remonter sur le podium en en s'imposant chez le solide West Bromwich (1-0).

A "WBA" (8e), les "Reds" ont dominé, mais pas franchement brillé face à un adversaire physique. Mais, comme lors de la victoire à Stoke le week-end dernier, ils ont été sauvés par Firmino.

Déjà auteur du but de la victoire contre les "Potters", le Brésilien a remis ça contre les "Baggies", dans le temps additionnel de la première période (45+1).

Après ces deux résultats dominicaux, Arsenal (7e avec 54 pts, 30 matches) n'a plus le choix. Sans un rebond lundi soir à Middlesbrough, les "Gunners" pourraient définitivement dire adieu à la C1.

mam/ah