NOUVELLES
15/04/2017 07:08 EDT | Actualisé 15/04/2017 07:22 EDT

Évacuations en Syrie: plus de 20 personnes tuées dans une explosion près des bus

BEYROUTH — Une télévision syrienne affirme qu'au moins 22 personnes ont été tuées dans le nord du pays lors d'une explosion survenue près d'autobus qui servent à évacuer des milliers de résidents.

L'explosion de samedi s'est produite près d'un point d'évacuation au sud d'Alep où une douzaine d'autocars sont stationnés depuis 30 heures, alors que le transfert de population est critiqué.

La chaîne de l'État, qui a montré des images horribles de corps gisant sur le sol à proximité d'autobus, a affirmé que la détonation avait été causée par une voiture piégée.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), au moins 24 personnes ont perdu la vie.

Un dirigeant des rebelles, qui s'est exprimé sous l'anonymat, a déclaré qu'une vingtaine de rebelles qui montaient la garde près des autobus avaient été tués, ainsi que plusieurs passagers.

Le gouvernement et les rebelles ne s'entendent pas sur le nombre de militants armés à évacuer, immobilisant les autocars.

Des milliers de Syriens ont été escortés hors de leur ville de résidence, vendredi, dans la première étape de ce mouvement de population.

Plus de 2350 personnes ont été amenées par autocar hors des villes jumelles contrôlées par les rebelles, Madaya et Zabadani, près de Damas, et 5000 autres à l'extérieur des villes fidèles au président Bachar el-Assad de Foua et Kfraya, dans le nord du pays.

La série d'évacuations pourrait entraîner le déplacement de 30 000 personnes au cours des 60 prochains jours.

Au fil des mois, des dizaines de milliers de personnes ont été transférées vers les provinces rebelles d'Idlib et d'Alep, où elles craignent d'être rassemblées en vue d'une dernière offensive gouvernementale.

Les évacuations ont été négociées en mars par le Qatar, au nom des rebelles, et l'Iran, au nom du régime syrien.