NOUVELLES
12/04/2017 13:58 EDT | Actualisé 12/04/2017 14:43 EDT

N.-B.: un campement autochtone vieux de 12 000 ans découvert près de Fredericton

FREDERICTON — Des tests ont révélé qu'une banlieue de Fredericton, au Nouveau-Brunswick, a déjà abrité l'un des plus vieux campements autochtones du nord-est de l'Amérique du Nord, a annoncé le gouvernement de la province, mercredi.

L'ancien emplacement a été découvert à Marysville au cours de travaux de construction routière.

Plusieurs échantillons de dépôt de charbon issus d'un endroit où des feux étaient faits ont été analysés au moyen de la datation au radiocarbone pour confirmer l'époque à laquelle remonte le campement.

L'âge du site établi au terme de cet examen s'est avéré légèrement plus grand que ce qui était au départ estimé. Les chercheurs ont déterminé que l'emplacement était occupé il y a environ 12 700 ans.

La région était, à la fin de période glaciaire, située en bordure d'un vaste lac glaciaire.

Des excavations archéologiques effectuées l'été dernier ont permis de découvrir des éléments révélant la présence antérieure d'un campement autochtone, notamment des milliers de fragments d'outils en pierre, de charbon et d'ossements d'animaux.

L'état intact de conservation de l'emplacement où des feux étaient faits est impressionnant considérant l'âge du lieu, a souligné le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

«Les résultats des tests de datation au radiocarbone sont significatifs (et) le site fournira de nouveaux éléments (de compréhension) sur la vie de certains des premiers habitants de ce qui est aujourd'hui le Nouveau-Brunswick», a déclaré le ministre du Patrimoine, John Ames, dans un communiqué.