NOUVELLES
12/04/2017 05:53 EDT | Actualisé 12/04/2017 06:20 EDT

Le porte-parole de la Maison Blanche invité à visiter le site internet de Yad Vashem

L'Institut international pour la mémoire de la Shoah, Yad Vashem, a appelé mercredi le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer à visiter son site internet après ses déclarations sur Hitler qui ont fait scandale.

"Nous exprimons notre profonde inquiétude à propos de l'utilisation de termes inexacts et manquant de sensibilité concernant l'Holocauste de la part" de M. Spicer, a indiqué Yad Vashem dans un communiqué.

"Ses déclarations traduisent un manque profond de connaissance sur les événements durant la deuxième guerre mondiale, y compris sur l'Holocauste. De plus, elles sont susceptibles de renforcer ceux dont l'objectif est de falsifier l'Histoire", a-t-on ajouté.

Yad Vashem a appelé Sean Spicer à aller sur son site internet pour en savoir plus sur le mémorial, dédié aux victimes de l'Holocauste à Jérusalem.

Sean Spicer a présenté ses excuses quelques heures après avoir estimé mardi que le président syrien Bachar al-Assad avait fait pire qu'Adolf Hitler en utilisant des armes chimiques, une comparaison semblant minimiser les crimes du nazisme et vite amendée devant le tollé.

"Pendant la Seconde guerre mondiale, on n'a pas utilisé d'armes chimiques. Une personne aussi abjecte qu'Hitler n'est même pas tombée aussi bas que d'utiliser des armes chimiques", a-t-il dit.

Associations juives et élus démocrates ont immédiatement dénoncé des propos antisémites ou révisionnistes.

Le ministre israélien des Transports et des services de renseignements Israël Katz avait dans un premier temps qualifié de "révoltant" les déclarations de Sean Spicer et affirmé qu'Israël devait exiger des excuses ou une démission de sa part.

Un peu plus tard, ce ministre avait affirmé à la radio qu'il acceptait les excuses du porte-parole de la Maison Blanche.

mjs/jlr/vl